Manifestation d’un collectif anarchiste

Une quinzaine de personnes associées au Collectif Emma Goldman ont occupé de manière pacifique un terrain vague du centre-ville de Chicoutimi dans la nuit de samedi à dimanche. Cette manifestation, qui avait lieu au coin des rues Jacques-Cartier et Tessier, avait pour but de dénoncer l’embourgeoisement de ce secteur.

Par l’entremise de leur page Facebook, les responsables de ce groupe ont dévoilé les raisons de cette action publique. « C’est un acte de défense plus que prévisible après les attaques répétées des dernières années. Stationnements, bureaux, condos, ‘‘bistronomie’’, locaux commerciaux à louer ; tout cela n’est pas pour nous et pourtant c’est sur le territoire que nous habitons que les bombes sont larguées... », ont-ils écrit.

Le collectif dit se battre contre l’aseptisation du centre-ville et contre l’exode des plus pauvres vers des quartiers périphériques.

Selon le lieutenant Stéphane Pellerin de la sécurité publique de Saguenay (SPS), les 15 personnes présentes lors de cette manifestation statique ont installé des chapiteaux et des tentes. Le tout s’est déroulé calmement. « On n’a pas eu vraiment à intervenir, à part quelques remises à l’ordre. Il n’y a pas eu d’intervention à proprement parler et pas d’arrestation », a expliqué le lieutenant Pellerin sur la boîte vocale de la SPS destinée aux médias.