Lourdes pertes pour Le Chevrier du Nord

Un incendie a complètement ravagé la ferme et la boutique de l’économusée Le Chevrier du Nord, à Saint-Fulgence, mardi après-midi. À l’arrivée des pompiers, l’embrasement était déjà généralisé et rien n’a pu être fait pour sauver les deux bâtiments.

Une quinzaine de pompiers de la municipalité de Saint-Fulgence et de Saint-Honoré ont été appelés à maîtriser les flammes, lors de l’appel d’urgence vers 14h.

La ferme et la boutique du Chevrier du Nord sont une perte totale.

« Quand les pompiers sont arrivés, ça brûlait beaucoup et on savait déjà que ça allait être une perte totale », a résumé le directeur général de Saint-Fulgence, Jimmy Houde, qui s’est rendu sur les lieux en fin d’après-midi pour constater l’ampleur des dégâts.

En plus des dommages matériels, des bêtes ont malheureusement péri, même si plusieurs autres ont pu être sauvées. Le Chevrier du Nord élève des chèvres Angora et transforme le mohair (le poil de la chèvre) en fil pour fabriquer des produits variés. La lainerie a été fondée en 2000 sur le site de la ferme familiale.

Quelques bêtes ont péri dans l'incendie. 

«Environ six ou sept brebis sont restées coincées à l’intérieur», a fait savoir Jimmy Houde, sans avoir de confirmation officielle. Une quinzaine de bêtes ont pu se réfugier dans le champ situé tout près de la ferme incendiée.


« « Les pompiers ont contrôlé ce qu’ils avaient à contrôler, pour éviter que le feu se répande aux maisons. »
Jimmy Houde

Malgré la chaleur, les sapeurs ont exécuté leur travail sans anicroches, a confirmé le DG de la municipalité. Leur travail a surtout été de veiller à ce que les flammes ne se propagent pas à d’autres endroits.

À l'arrivée des pompiers, l'embrasement était déjà total. 

«Les pompiers ont contrôlé ce qu’ils avaient à contrôler, pour éviter que le feu se répande aux maisons, a expliqué Jimmy Houde. On avait deux citernes d’eau et il y avait une borne-fontaine à proximité qui nous permettait de nous approvisionner en eau.»

Les circonstances entourant l’incendie et la cause du sinistre n’étaient pas connues, en soirée mardi. La Sûreté du Québec s’est rendue sur place et c’est elle qui devrait mener l’enquête.