L'homme en détresse à Chicoutimi s'est rendu

Un homme en détresse psychologique s’est rendu aux policiers sans résistance, vendredi après-midi, vers 14 h 45, à Chicoutimi-Nord. Des proches de l’individu qui s’inquiétaient pour sa sécurité avaient contacté les forces de l’ordre peu après 12 h 30.

Les policiers du Service de police de Saguenay (SPS) avaient établi un périmètre de sécurité au coin du boulevard Sainte-Geneviève et de la rue Élie. Quelques résidants du secteur avaient été appelés à quitter leur maison ou à y demeurer, mais de façon sécuritaire. Des policiers munis d’armes longues surveillaient la résidence et une ambulance était également sur place. Finalement, l’homme a quitté les lieux à bord d’une autopatrouille et a été rencontré par les services sociaux.

Le porte-parole du SPS, Carl Tremblay, a expliqué que l’individu était en détresse psychologique.

« Notre service est entré en contact verbal avec l’individu et il est sorti de façon pacifique. Il était en détresse psychologique. Nous avions des raisons de penser que sa sécurité ou sa vie pouvait être en danger », a indiqué le porte-parole du SPS, Carl Tremblay, rencontré sur les lieux.Les policiers ont utilisé une sirène et un haut-parleur pour alerter l’individu. Il n’a pas été possible de savoir, en fin d’après-midi, s’il était armé.

Des proches du quinquagénaire se sont présentés sur les lieux, visiblement inquiets. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, l’homme aurait perdu son emploi plus tôt dans la journée de vendredi. Ce sont des collègues qui auraient contacté les policiers après avoir été alertés par les propos de l’homme.