Les membres sympathisants des Hells Angels se font plus visibles dans la région. Ce rassemblement des Devils Ghosts à Saint-Gédéon, en juillet 2016, en est un bel exemple.

L’escouade Synergie entre en action

La nouvelle escouade Synergie qui s’attaque au crime organisé et aux stupéfiants a lancé sa première opération dans la région, samedi soir. Une douzaine de bars ont été visités par les policiers, à Alma et à Saguenay.

Des agents de la Sécurité publique de Saguenay (SPS), de la Sûreté du Québec (SQ) et de la Gendarmerie royale du Canada ont pris part à l’opération. Bien visibles, les policiers étaient clairement identifiés, portant une veste où l’on pouvait lire « Crime organisé ».

À Saguenay, les policiers ont visité les bars La P’tite grenouille et le Flirt, à Chicoutimi, ainsi que la Zone et le bar de danseuses nues Cabaret JR, à Jonquière, notamment. À Alma, Le Crapaud et le Casino,  autre bar de danseuses, ont aussi fait partie des établissements ciblés.

« Ce sont des visites de courtoisie, a précisé la lieutenante Sabrina Savard, de la SPS, lors d’un entretien avec Le Quotidien, dimanche. Les bars ciblés ne sont pas nécessairement des bars à problèmes. Et si nous les avons visités, ça ne veut pas dire non plus qu’ils ne le seront pas dans le futur. » D’autres opérations de la nouvelle escouade sont prévues dans la région.

Aucune arrestation

Aucune arrestation n’a été effectuée samedi soir. Toutefois, des informations ont pu être colligées ou corroborées en discutant avec des clients ou avec des tenanciers.

Les policiers de Saguenay avaient l’habitude de visiter les bars la fin de semaine, mais la nouvelle escouade Synergie permet d’impliquer tous les corps policiers dans la lutte au crime organisé et aux stupéfiants.

« On ne se préoccupe pas juste du crime organisé. On veut s’assurer que tout va bien, que tout est sécuritaire, et que les tenanciers n’ont pas maille à partir avec certaines personnes. On sait que la loi du silence peut être imposée par certains individus. »

Les agents vérifiaient aussi la présence de mineurs dans les bars. « La plupart des établissements font beaucoup d’efforts pour surveiller et répondre aux lois, mais parfois, c’est difficile pour eux, car certains arrivent avec des fausses cartes », a-t-elle précisé.

L’escouade Synergie a été mise sur pied par la SQ pour faire face à la montée des Hells Angels dans la couronne nord de Montréal. D’autres opérations étaient prévues en fin de semaine ailleurs au Québec. La SQ n’était pas en mesure de donner des détails sur l’opération régionale, dimanche.

Les membres sympathisants des Hells Angels se font plus visibles depuis quelques années, dans la région, particulièrement l’été, où ils tiennent un rassemblement. Les policiers de la SQ ont d’ailleurs l’habitude de tenir une opération de contrôle en marge de ces événements.