Un périmètre de sécurité a été érigé, vendredi à Roberval sur la rue Rachel.

Les faits divers régionaux express

Déploiement policier

Un périmètre de sécurité a dû être érigé en fin de journée, vendredi à Roberval sur la rue Rachel, afin que les services d’urgence puissent porter assistance à un individu en détresse.

Plusieurs patrouilles de la Sûreté du Québec se sont rendues sur place, ainsi qu’une ambulance. Les résidants étaient invités à rester chez soi, et ceux qui revenaient de leurs occupations ont dû patienter quelque temps. La situation a pu revenir à la normale rapidement.

Recherches pour Nathalie Tremblay

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) mènent des recherches terrestres dans le secteur d’Alma et de la rivière Petite Décharge, dans le cadre de leur enquête sur la disparition de Nathalie Tremblay.

Un poste mobile était en place vendredi, et les équipes poursuivront leurs fouilles samedi en journée. L’équipe Urgence Québec du corps de police a été appelée en renfort. La dame de 50 ans n’a pas été vue depuis le 16 novembre, alors qu’elle marchait dans le secteur de l’île Sainte-Anne, sur la rue Laurier. Elle portait un jeans pâle délavé, une veste d’hiver noire avec un col de fourrure ainsi qu’une tuque noire.

Un hélicoptère de la SQ a survolé le secteur plus tôt cette semaine. «On a aussi fait du porte-à-porte, mais malheureusement nous n’avons pas obtenu beaucoup d’information. Si quelqu’un croit l’avoir vue ou possède un détail, même minime, on prend tout. Ça peut faire évoluer l’enquête», affirme la porte-parole Marie-Josée Ouellet. Il est possible de se rendre au poste mobile ou d’appeler le 1 800-659-4264.

Il est possible de se rendre au poste mobile ou d’appeler le 1 800-659-4264.

Un agresseur arrêté, un autre court toujours

La Sécurité de Saguenay a arrêté, vendredi soir vers 21 h à Jonquière, un des deux hommes suspectés d’avoir commis une agression armée plus tôt cette semaine. « Le 28 novembre, un homme est allé répondre à sa porte.

Il y avait deux individus qui l’attendaient et ils l’ont agressé avec un bâton rétractable, selon le rapport. Ils ont pu être identifiés et un mandat d’arrestation a été lancé. Les policiers ont reconnu le premier individu, né en 1994, alors qu’ils étaient sur la route. Le deuxième, né en 1988, court toujours », relate le lieutenant responsable Marc Simard en entrevue téléphonique. Le jeune homme pourrait faire face à une accusation de voies de fait armées. Il était déjà connu du service policier.