À la prison de Roberval, les prévenus en isolement ont accès à la douche et à la cour extérieure depuis le 10 août.
À la prison de Roberval, les prévenus en isolement ont accès à la douche et à la cour extérieure depuis le 10 août.

Le retour de la douche aux détenus en confinement

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Les prévenus incarcérés en attente de comparution ou d’enquête caution à la prison de Roberval ont maintenant droit à une douche. Durant cinq mois, les détenus en confinement ne pouvaient se doucher, puisqu’ils étaient isolés pendant 14 jours, en raison de la COVID-19. Ils avaient toutefois accès à un lavabo dans leur cellule.

Cette situation avait été soulevée en cour, la semaine dernière, par le criminaliste Me Julien Boulianne. L’avocat de défense estimait que cette absence de douche aux détenus en confinement était inacceptable. Questionné à ce sujet, le ministère de la Sécurité publique a confirmé au Quotidien qu’au plus fort de la pandémie, les prévenus incarcérés ne pouvaient pas se rendre aux douches, en raison du risque de contagion. Il faut spécifier que les personnes incarcérées sont placées en isolement 14 jours, depuis la mi-mars, afin d’éviter qu’ils infectent les autres détenus.

Le criminaliste M<em>e</em> Julien Boulianne dénonçait récemment le fait que les détenus en isolement n’ont pas droit à une douche, durant 14 jours.

Depuis le 10 août dernier, les prévenus peuvent toutefois se doucher, a précisé le ministère de la Sécurité publique. «Jusqu’à récemment, conformément aux recommandations de la Santé publique et afin de diminuer les risques de propagation du virus, les personnes admises à la prison n’avaient pas accès aux douches, lesquelles sont situées dans les aires communes des secteurs. Néanmoins, il importe de mentionner que chaque cellule est dotée d’un lavabo», a informé au Quotidien le ministère de la Sécurité publique.

À la prison de Roberval, les détenus en confinement ont accès à la douche depuis une dizaine de jours. «En marge du déconfinement, le ministère de la Sécurité publique s’est doté d’un plan de reprise graduelle des activités en détention, qui prévoit notamment donner l’accès aux douches et à la cour extérieure pour les personnes asymptomatiques mises en confinement à la suite de leur admission. Depuis le 10 août, sauf exception, la personne incarcérée nouvellement admise prend une douche à son arrivée à l’admission de l’établissement et elle aura, par la suite, accès aux douches de son secteur d’hébergement selon un horaire établi», nous apprend le ministère.

Par ailleurs, Me Julien Boulianne se demandait pour quelle raison les personnes incarcérées n’étaient pas tout simplement testées lors de leur admission, pour éviter ce genre de situation. Depuis le début du mois de juillet, tous les détenus nouvellement admis ont droit de subir un test à la prison de Roberval. Depuis, sept tests ont été réalisés.

Toutefois, le ministère ajoute que bien qu’ils soient déclarés négatifs, le confinement de 14 jours reste obligatoire pour les nouveaux détenus.