Le policier Maxime Gobeil va subir son procès en mai 2018.

Le procès du policier Gobeil en mai

Le policier Maxime Gobeil, accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort, va subir son procès au mois de mai 2018.
Les dates ont été déterminées jeudi au Palais de justice de Roberval. Il se déroulera sur huit jours du 8 au 11 mai et du 29 mai au 1er juin.
La défense songe à demander qu'il soit entendu par une juge de l'extérieure de la région. L'avocat Hurout Huladjan a mentionné que si Maxime Gobeil se retrouvait en fonction comme policier après son procès, il pourrait se trouver dans des situations délicates s'il doit accompagner des prévenues ou témoigner dans des procès futurs.
Le juge Michel Boudreault, qui a siégé lors de l'enquête préliminaire, ne voyait pas de problèmes à ce qu'un juge de la région entende la cause. Cette question sera débattue lors d'une conférence de gestion.
C'est en mai dernier que s'est tenue l'enquête préliminaire de Maxime Gobeil durant quatre jours. Les événements sont survenus le 18 juillet 2015, alors que le véhicule semi-banalisé conduit par le policier a causé un accident qui a entraîné la mort de Louiselle Laroche, Cécile Lalancette et Georges Martel. 
Une ordonnance de non-publication empêchait de dévoiler les éléments de preuve présentés lors de cette enquête préliminaire.