Le fraudeur Donald Ouellet devant un jury

Le fraudeur Donald Ouellet subira finalement son procès devant jury, à compter du 24 septembre, au Palais de justice de Chicoutimi.

La date a été déterminée au cours des derniers jours par le juge coordonnateur Raymond W. Pronovost, de la Cour supérieure du Québec.

Au mois de mars dernier, Ouellet avait opté pour cette procédure judiciaire, mais il voulait tout de même un procès en Cour du Québec pour divers dossiers d’intimidation et d’entrave à la justice. Il avait finalement renoncé à cette possibilité à la fin du mois de mai.

Il avait par le fait même accepté que les délais avant d’avoir son procès devant un juge et un jury pouvaient être beaucoup plus longs qu’à la Cour du Québec.

Finalement, Me Karen Inkel, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), a confirmé l’information lorsqu’interrogée sur cette affaire. Ouellet est accusé d’avoir voulu soutirer une somme de 100 000 $ à une connaissance. Une fois accusé, il aurait, par le biais d’une tierce personne, tenté d’intimider le plaignant et a tenté de l’amener à retirer sa plainte, ce qui constitue une entrave à la justice.

Donald Ouellet est incarcéré depuis son arrestation le 27 juin 2017. Il est détenu à la prison de Roberval depuis près de 13 mois, ce qui équivaut à 19 mois de détention préventive.

Ouellet possède de nombreux antécédents judiciaires. Il avait écopé de huit mois de prison en 2010 pour du harcèlement et avait écopé d’une peine de cinq années de pénitencier pour une tentative d’extorsion de 80 000 $ auprès d’un homme d’affaires, qui avait pris soin d’enregistrer les propos de Ouellet.

Cette fois-ci, s’il est reconnu coupable, l’individu de 51 ans s’expose à une peine assez sévère en raison des antécédents judiciaires, notamment en semblable matière.