Le directeur des finances de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Carl Duchesne, fait face à des accusations de voies de fait et de voies de fait causant des lésions importantes.

Le directeur des finances face à la justice

Le directeur des finances de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Carl Duchesne, fait face à des accusations de voies de fait et de voies de fait causant des lésions après avoir frappé au visage un employé syndiqué en décembre dernier. Ce dernier aurait reçu un violent coup après avoir voulu prendre la défense d’une collègue féminine qui refusait les avances de Carl Duschene.

Selon TVA, d’après l’acte d’accusation, il y aurait deux victimes présumées, mais une seule d’entre elles aurait subi des blessures physiques. 

Le Quotidien avait rapporté, en décembre dernier, que la fête de Noël des employés de la commission scolaire, tenue le 9 décembre dernier, avait pris une tournure dramatique. Ayant débuté dans les locaux de l’organisation sur la rue Jacques-Cartier à Chicoutimi, la soirée s’était par la suite déplacée dans un bar à proximité où le directeur des finances aurait frappé l’employé au visage. Ce dernier aurait été blessé sérieusement. 

En plus de subir une commotion cérébrale, l’œil de la victime aurait sérieusement été blessé avec une fracture au plancher de l’orbite. L’employé aurait été frappé après avoir voulu prendre la défense d’une collègue féminine. Carl Duchesne se serait montré insistant à l’endroit de la femme en lui faisant des avances. Des procédures au civil pourraient aussi être enclenchées pour obtenir dédommagement. 

Le directeur des finances est en congé de maladie depuis les événements. Il devrait comparaître au palais de justice au mois de mars. 

« Nous allons suivre le processus judiciaire qui est en cours de très près, mais nous n’émettons aucune réaction présentement », a déclaré la porte-parole de l’organisation, Claudie Fortin. 

La présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Liz S. Gagné, n’a pas voulu émettre de commentaires quant à la situation