Un conducteur de camion a fait une chute de dix mètres lors d’une manoeuvre de recul sur le site du lieu d’enfouissement technique d’Hébertville-Station de la RMR.

Le conducteur d’un camion chute de 10 mètres

Un conducteur de camion hors route d’une soixantaine d’années a subi d’importantes blessures après que son véhicule ait fait une chute d’environ 10 mètres au site du lieu d’enfouissement technique d’Hébertville-Station. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) se charge de faire la lumière sur les causes de l’accident de travail.

Les secours ont été appelés à se rendre, mardi en fin d’après-midi, au site géré par la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean.

L’employé de l’entreprise Alfred Boivin, qui est responsable du chantier de construction des futures cellules d’enfouissement, a dégringolé une falaise de plusieurs mètres.

L’homme d’une soixantaine d’année a quitté le site de la RM vers 16h. Il a été conduit dans un centre hospitalier.

« Vers 14 h 30, un conducteur aurait fait une manoeuvre de recul. Il aurait possiblement basculé et tombé dans le ravin. Il a fait une chute de plusieurs dizaines de pieds. L’homme aurait subi des blessures importantes », a expliqué le porte-parole de la Sûreté du Québec, Hugues Beaulieu.

L’équipe de sauvetage vertical du Service de prévention des incendies de la Ville d’Alma a été demandée sur les lieux vers 15 h. Il aura fallu un peu plus d’une heure à l’équipe avant d’être en mesure de sortir l’homme de la fosse. L’homme blessé a quitté le site vers 16 h afin d’être transporté dans un centre hospitalier. La Sûreté du Québec a confirmé qu’on ne craignait pas pour sa vie.

De nombreux véhicules d’urgence étaient visibles sur le site dont l’accès était interdit aux médias. La RMR a refusé de commenter l’événement en dirigeant les questions au responsable des communications de la Sûreté du Québec. Le Service de prévention des incendies d’Alma s’est également refusé à tout commentaire.

Des enquêteurs de la CNESST sont attendus sur le chantier, mercredi.

La direction de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean a mentionné, via un communiqué de presse, que l’accident n’a pas perturbé les opérations d’enfouissement.