Le concierge d'une pharmacie envoyé en thérapie fermée

Accusé de vol et de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, Jean-François Saulnier est envoyé en thérapie fermée pour une période de trois mois.

Me Julien Boulianne, qui défend les intérêts de l’individu, est parvenu à convaincre le juge Christian Tremblay, de la Cour du Québec, que le séjour à la maison Caroline-Roy (Estrie) pourrait lui être profitable.

Saulnier a été arrêté la semaine dernière après avoir été filmé à voler des médicaments à la pharmacie où il agissait comme concierge.

L’homme de 38 ans aurait subtilisé du Dilaudid pour une valeur de moins de 5000 $ (vol). Il est aussi accusé de possession de stupéfiants et de possession dans le but d’en faire le trafic.

Saulnier a pu être arrêté, car des caméras de surveillance ont pu filmer ses faits et gestes et que les rapports des inventaires ne correspondaient pas.

Si, la première fois, les propriétaires ont cru à une erreur, ils ont bien vu que ce n’était pas le cas lors du deuxième inventaire.

Au moment de la perquisition, les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) ont retrouvé de 600 à 700 comprimés.