Les dommages causés par les vandales au cimetière Saint-Philippe sont évalués à plus de 5000 $.

Le cimetière Saint-Philippe vandalisé: deux jeunes arrêtés

Le cimetière Saint-Philippe d’Arvida a été vandalisé en début de soirée dimanche. Un mineur et un jeune adulte ont été arrêtés en lien avec les événements qui ont causé des milliers de dollars de dommages.

Un automobiliste qui passait près du cimetière a alerté les policiers de ce qui se passait dimanche soir, peu après 18 h. « L’automobiliste a vu deux individus qui faisaient tomber des pierres tombales », raconte Bruno Cormier, porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay. 

Les policiers de Saguenay ont repéré les deux individus un peu plus loin. Il s’agit d’un mineur, né en 2003, et d’un jeune adulte, né en 1999. 

Les deux individus ont été amenés à la centrale policière, puis relâchés sous promesse de comparaître. « Il faut évaluer les dommages, mais on parle de plus de 5000 $. Plusieurs figurines et statuettes ont été cassées et plusieurs pierres ont été renversées. Une plainte officielle a été déposée », confirme Bruno Cormier.

La plainte a été déposée par la Corporation des cimetières catholiques de Jonquière.

« C’est très déplorable. Il y a beaucoup de dommages. Au moins une trentaine de monuments sont tombés, des statuettes et des croix ont été détruites ou brisées. Des actes de vandalisme ont été posés dans le passé, mais c’est la première fois que c’est aussi énorme. Ça me surprend qu’ils aient fait ça en plein jour. Selon ce qu’on m’a dit, on parle de jeunes de 14 et 18 ans », affirme Hélène Cloutier, directrice de la Corporation des cimetières catholiques de Jonquière. « Je me suis rendue sur place hier soir (dimanche), mais je n’ai pas pu constater l’ampleur des dégâts. On a fait une mise en terre de corps et il y avait des traces de pas sur l’emplacement. Ma priorité dimanche soir était de m’assurer qu’ils n’avaient pas creusé. Ce n’est pas le cas, heureusement. »

Hélène Cloutier tient à remercier les citoyens qui ont dénoncé les actes. 

« Sans la vigilance des citoyens, ça n’aurait pas été possible de les arrêter. Les gens ont à cœur le cimetière et je les en remercie infiniment. Avec les citoyens et les policiers, une intervention rapide a pu être faite. »

Carl Dufour fâché

Le conseiller municipal responsable du quartier Saint-Philippe, Carl Dufour, a été profondément choqué d’apprendre que le cimetière du quartier a été profané.

Dans un message publié sur Facebook puis, plus tard, au cours d’un entretien téléphonique, il s’est insurgé contre de tels actes de vandalisme selon lui gratuits et irrespectueux.

« Inconcevable et inadmissible. Cimetière et abribus vandalisés. Quant à moi, ce serait [à] ajouter sur le compte de taxes à Papa et Maman. [À] Un moment donné, le monde est écœuré de payer pour ces vandales », a-t-il publié, en matinée.

Il a plus tard ajouté qu’il est pour lui déplorable de savoir que des gens se sont attaqués à un cimetière où des disparus reposent en paix.

« C’est un manque de civisme et un manque de respect flagrants. Il va falloir que ces mineurs-là soient responsables », a-t-il insisté. 

Carl Dufour est d’autant plus déçu que des abris d’autobus de la Société de transport du Saguenay ont été brisés dans le même secteur, situé tout près du Centre fiscal de Jonquière. Il s’agit pourtant d’un quartier paisible de Saguenay. La publication Facebook de l’échevin a suscité plusieurs réactions au courant de la journée de lundi.