C’est un avion de Havilland DHC-2 Beaver, comme celui-ci, qui n’a pu décoller normalement d’un lac sur la Côte-Nord.

Le BST enquête sur Air Saguenay

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) enquête sur un accident d’avion impliquant un appareil d’Air Saguenay.

L’événement, qui n’a pas fait de blessé, s’est produit le 1er juillet dernier, près du lac Jules, sur la Côte-Nord.

L’aéronef de Havilland DHC-2 Beaver a tenté de décoller du plan d’eau, à environ 44 km au sud-ouest de l’aérodrome de Manic-5. Le pilote et les trois passagers, qui proviennent du Saguenay-Lac-Saint-Jean, se dirigeaient vers le lac Margane. Mais lorsque le pilote a constaté qu’il ne pouvait pas décoller avant l’extrémité du lac, il a interrompu le décollage et est entré en collision avec des « arbres sur la rive sud du lac, », peut-on lire dans l’avis d’enquête du BST. L’avion a été lourdement endommagé, mais personne n’a subi de blessures. Les passagers ont pu facilement évacuer l’appareil.

Joint mardi, le propriétaire d’Air Saguenay a confirmé l’accident. Mais selon sa version, l’appareil n’a pas frappé des arbres, mais plutôt la rive, en coupant le moteur. Et il s’agissait d’une bonne décision de la part du pilote, plaide Jean Tremblay.

« On parle d’un pilote expérimenté. Il a pris la bonne décision de couper les gaz, car il n’y a pas de frein sur un hydravion. Ç’a causé des dommages à l’appareil, mais s’il n’avait pas agi comme ça, il y aurait plus de dommages », commente M. Tremblay.

Le pilote doit d’ailleurs être rencontré la semaine prochaine par le BST. Les enquêtes concernant les incidents impliquant des avions sont souvent longues. Après avoir interviewé les témoins et évalué la scène de l’accident, l’enquêteur doit analyser la chronologie des événements et identifier toute lacune en matière de sécurité. Il doit parfois y avoir des tests en laboratoire. Le BST peut prendre plusieurs mois avant de déposer un rapport et de remettre ses recommandations.

En 2015, Air Saguenay a été marquée par un tragique accident d’hydravion qui a causé la mort de six personnes aux Bergeronnes, sur la Côte-Nord. Le pilote avait effectué une mauvaise manoeuvre, ce qui avait provoqué l’écrasement de l’appareil.