Une conductrice de 63 ans est morte à la suite d’une collision avec un autre véhicule sur la route 169 dans le secteur d’Hébertville, le 26 août 2018.

L’année la plus meurtrière sur les routes depuis six ans

Avec 23 personnes qui ont perdu la vie, l’année 2018 a été la plus meurtrière sur les routes du Saguenay–Lac-Saint-Jean depuis six ans, selon le bilan routier annuel de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), publié jeudi.

Entre 2013 et 2017, autres années où les données sont fournies, le bilan a varié entre 15 et 20 morts. Dans la province, il y a eu au total 35 510 accidentés de la route en 2018. De ce nombre, 359 ont péri et 1435 ont subi des blessures graves.

Une rapide recherche dans les archives du Quotidien permet de répertorier des cas médiatisés survenus surtout durant l’été. Des motocyclistes et des conducteurs de VTT étaient entre autres impliqués.

La route 169, au Lac-Saint-Jean, est aussi souvent citée.

La journée du 15 juin a été particulièrement tragique. Une dame de 52 ans a alors perdu la vie, et un cycliste s’est retrouvé dans un état critique à la suite d’un accident, près de Sainte-Jeanne-d’Arc. Un peu plus tôt, un homme de 49 ans avait péri sur la route 167, dans la Réserve faunique Ashuapmushuan.

Depuis le début de l’année 2019, plusieurs accidents mortels sont aussi à déplorer, certains impliquant des motoneigistes. Un homme et une femme âgés d’une vingtaine d’années ont notamment été fatalement blessés dans une collision sur le boulevard Martel, à Saint-Honoré, à la fin mars.