La SOPFEU a été appelé en renfort mardi après-midi afin d'éteindre un incendie dans le secteur du sentier Eucher à La Baie. La localisation du feu, à flanc de montagne, a engendré une opération intensive de l'avion-citerne.

La SOPFEU intervient au sentier Eucher

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a dû intervenir dans le secteur du sentier Eucher à La Baie mardi après-midi afin d'éteindre un incendie qui faisait rage dans un endroit difficile d'accès. Le feu d'une superficie de quelque 1800 mètres carrés a nécessité une intervention prolongée de l'avion-citerne et les opérations devront reprendre mercredi matin.
Les pompiers de Saguenay ont reçu un appel d'un randonneur signalant la présence d'une colonne de fumée. À leur arrivée sur les lieux, ils ont rapidement constaté que l'incendie faisait rage dans une portion difficile d'accès du site. 
« À notre arrivée, il y avait une grosse colonne de fumée visible. L'incendie se situe environ à 500 mètres dans les bois. On ne peut s'y rendre avec l'eau. Sur le terrain, on ne peut que combattre à l'aide d'extincteurs. On s'est occupé de sécuriser l'endroit en bloquant l'accès au sentier et on a fait appel à la SOPFEU », explique Nicolas Guay, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay. 
Josée Poitras, agente à l'information dans la région pour la SOPFEU, confirme que la localisation du feu rendait impossible une intervention au sol. « L'incendie était en flanc de montagne. La difficulté, ce n'était pas l'intensité du feu, mais sa localisation. »
L'endroit où le feu faisait rage a forcé la SOPFEU à effectuer plusieurs largages. « On a arrosé plus que d'habitude. Habituellement, l'avion-citerne diminue l'intensité du feu afin qu'il soit possible d'intervenir au sol. Cette fois, on a dû mener une opération intensive. Nous avons fait plusieurs largages. Les vents qui soufflaient jusqu'à 35km/h faisaient aussi augmenter les flammes. »
L'intervention qui devait prendre fin à 17 h 20 s'est prolongée jusqu'à 18 h. La SOPEU reprendra ses opérations mercredi matin. « Le feu n'est pas éteint complètement. On a calmé son intensité, mercredi, on procédera à son extinction. »
Josée Poitras confirme par ailleurs que le feu est de cause humaine. « C'est un feu de récréation. On invite les gens à la plus grande des prudences lorsqu'ils utilisent le feu en forêt. »