La prison pour deux trafiquants de drogue

Stéphane Gagné et Patrice Tremblay, deux trafiquants et producteurs de stupéfiants de Canton-Tremblay, reçoivent des peines de 12 mois de détention pour avoir produit du cannabis et du haschisch.
Le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec, a penché du côté de la défense pour retrancher la détention préventive et la participation des deux individus à des thérapies. Tremblay purgera les 90 jours restants de sa détention de façon discontinue, alors que Gagné a pris le chemin de la prison pour une période de six mois moins un jour.
Les événements remontent à juin 2015. À la suite d'une longue enquête, les policiers de la Sûreté du Québec avaient pu mettre la main sur les deux hommes, sur leur complice Nathalie Tremblay et sur leur supérieur hiérarchique Gaétan Allaire (40 mois de détention).
L'enquête a pu démontrer que Stéphane Gagné, 47 ans, et Patrice Tremblay, 53 ans, possédaient un laboratoire de fortune dans leur résidence et produisaient du cannabis et du hachich. Ils avaient été pris en possession de plus de 200 plants de marijuana, ce qui entraînait une peine minimale de 12 mois de détention. Le duo avait plaidé coupable en février dernier.
Me Jean-Sébastien Lebel (Couronne) a demandé la peine minimale de 12 mois à compter du 27 septembre 2017. Me Julien Boulianne, en défense, a plutôt fait valoir que des 12 mois de détention qu'il demandait, le juge devait retrancher les trois mois de détention préventive (2 mois X 1,5 jour) et de la thérapie de trois mois de Gagné et de six mois de Tremblay.
Me Boulianne a parlé des conclusions positives des rapports présentenciels, du fait qu'ils ne consomment plus et qu'ils représentent un risque de récidive amoindri.
Le dossier de Nathalie Tremblay devrait se conclure le 19 janvier par un plaidoyer de culpabilité.