Le dépanneur Notre-Dame, de la rue du même nom à Jonquière, a été le théâtre de deux vols qualifiés dimanche et mardi.

La présumée voleuse de dépanneur arrêtée

Une dame de 39 ans qui a commis un vol qualifié armé, mardi après-midi, dans un dépanneur, et possiblement deux, dimanche, a été arrêtée par les policiers de Saguenay alors qu’elle faisait le plein d’essence.

Un troisième vol qualifié avait été commis en deux jours vers 14 h mardi, pour une deuxième fois au dépanneur Notre-Dame, sur la rue Notre-Dame à Jonquière.

« On a procédé à l’arrestation de la dame. L’arrestation a été effectuée vers 17 h-17 h 30. C’est une dame de 39 ans de l’arrondissement de Jonquière connue du milieu policier. On l’a arrêtée au moment où elle faisait le plein d’essence à la station Le Magasin au coin Saint-Hubert et boulevard Harvey. On faisait de la surveillance sur elle et elle était seule », a raconté par téléphone le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier.

Il a précisé que la dame possédait un casier judiciaire, mais pas pour des vols.

L’arrestation s’est déroulée à seulement 1,1 kilomètre du lieu du vol.

La dame, qui portait un chandail à capuchon, devrait comparaître pour faire face à une accusation de vol qualifié armé. Bruno Cormier a laissé entendre que des accusations de menaces envers une commis pourraient s’ajouter.

Pour l’instant, elle a été arrêtée en lien avec le vol de mardi. « Mais les similitudes sont très, très proches. Il y aura étude de tous les scénarios », ajoutait-il avant que l’étape de l’interrogatoire ne soit complétée. Lors des deux premiers vols, des témoins avaient rapporté qu’un complice l’attendait dans le véhicule. Ça n’aurait pas été le cas mardi. Évidemment, tout ceci sera confirmé par le travail policier.

Alors que les deux premiers vols ont été commis en brandissant un tournevis, le troisième aurait été fait à l’aide d’un exacto, selon ce qu’a raconté la commis.

Selon Bruno Cormier, les trois vols auraient peu rapporté.