La police de Saguenay effectuera une surveillance accrue près des chantiers

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
«Ce sont des pères et des mères de famille. Ils ont le droit de travailler dans un endroit sécuritaire.» Porte-parole du Service de police de Saguenay (SPS), Carl Tremblay prévient les automobilistes : les patrouilleurs seront plus présents sur les chantiers routiers au cours des semaines à venir.

Plusieurs plaintes de travailleurs ont été formulées au SPS, que ce soit pour les chantiers du pont Dubuc, des boulevards Saint-Paul et Barrette ou ailleurs à Saguenay. La vitesse, qui «s’apparente même à de la rage au volant», est problématique à plusieurs endroits.

«Nos patrouilleurs mèneront des opérations concertées le jour, le soir et la nuit. Le but n’est pas de mettre de l’argent dans les coffres, mais d’assurer un endroit sécuritaire pour les travailleurs», a affirmé Carl Tremblay en entrevue avec Le Quotidien, précisant que les opérations auront pour but de vérifier la vitesse et de surveiller les comportements des automobilistes.

Sur son site Internet, la Société de l’assurance automobile du Québec rappelle que les amendes pour des excès de vitesse dans les zones de travaux routiers sont doublées. Un conducteur qui ne respecte pas les ordres d’un signaleur peut recevoir une contravention allant de 200$ à 400$. Les policiers décerneront aussi quatre points d’inaptitude.