Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

La fuite de gaz au Palais de justice de Roberval colmatée

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Une fuite de gaz naturel a forcé l’évacuation d’urgence du palais de justice, de l’école primaire Notre-Dame, du centre administratif du Centre de services scolaire (CSS) du Pays-des-Bleuets et de commerces du centre-ville de Roberval, jeudi après-midi.

Le Service de sécurité incendie de Roberval a confirmé avoir reçu un appel autour de 13h concernant une fuite de gaz naturel au palais de justice de Roberval. Le travail d’une dizaine de pompiers a été nécessaire. 

Pendant une bonne partie de l’après-midi, on pouvait sentir une odeur d’oeufs pourris dans le centre-ville de Roberval. Rappelons que c’est le mercaptan, un odorant ajouté au gaz naturel pour des raisons de sécurité, qui est responsable de cette odeur nauséabonde.

Compte tenu des dangers d’explosion, un périmètre de sécurité a été établi dans le secteur et les policiers de la Sûreté du Québec étaient chargés de surveiller. Des commerces et autres organismes ont également dû être évacués par mesure préventive.

Hydro-Québec avait une équipe sur place et l’électricité a dû être coupée dans le secteur touché par la fuite. L’entreprise Énergir a aussi été dépêchée sur les lieux. 

« C’est un cas assez classique, vers 13h15, Énergir a reçu un appel concernant un bris occasionné par les travaux d’excavation dans le cadre de l’agrandissement du palais de justice. Nos équipes sont arrivées vers 14h et ont constaté la situation », a raconté David Laureti, porte-parole chez Énergir.

Pour sa part, le chef du Service de sécurité incendie de Roberval, Régis Godin, a fait savoir que la situation était revenue à la normale en début de soirée.

« Énergir a réussi à colmater la fuite vers 18h. Pour notre part, on a levé le périmètre de sécurité et quitté les lieux vers 18h25. »

Les enfants ont été transportés à la maison par autobus. 

École Notre-Dame

L’école primaire Notre-Dame et le centre administratif de Roberval du CSS du Pays-des-Bleuets ont aussi été évacués en début d’après-midi en raison de la fuite de gaz.

Les responsables ont fait savoir que tous les élèves et membres du personnel se sont rassemblés en toute sécurité à la marina de Roberval. Les jeunes ont même pu déguster un cornet de crème glacée molle en attendant leur retour à domicile.

Ceux qui utilisaient le transport scolaire ont pris l’autobus à la même heure que d’habitude pour retourner à la maison, tandis que pour les élèves qui fréquentaient le service de garde, le CSS du Pays-des-Bleuets a demandé aux parents de venir chercher leur enfant à la marina le plus tôt possible.

Rencontré en fin d’après-midi, le nouveau directeur général du CSS du Pays-Des-Bleuets, Patrice Boivin, s’était rendu lui aussi à la marina et il se disait bien fier de la tournure des événements, alors que près de 300 jeunes ont été évacués, le tout en moins de 5 minutes.

« L’école s’est réunie ici en bulle et en respectant les règles de distanciation physique. Tout s’est très bien passé. »