Véronique Mercier, la conjointe de Cédric Gouillart, disparu depuis plus de quatre mois, et ses deux filles, lors des opérations de recherches

La conjointe d'un disparu s’adresse au tribunal

Véronique Mercier, la conjointe de Cédric Gouillart, disparu depuis plus de quatre mois, demande au tribunal la permission de créer un conseil de tutelle et un tuteur de la personne absente, afin de pouvoir vendre des biens personnels et communs pour pouvoir survivre.

La dame de Laterrière a déposé un dossier au greffe de la Cour supérieure du Québec (chambre civile) afin d’obtenir cette permission.

Il faut se souvenir que l’homme de 48 ans a quitté le domicile familial le 20 mai dernier à la suite d’une dispute. L’individu se trouvait à proximité de la rivière Chicoutimi et du barrage du Portage-des-Roches.

Depuis près de quatre mois, personne n’a eu de nouvelles de M. Gouillart. De nombreux bénévoles et des policiers du Service de police de Saguenay (SPS) et de la Sûreté du Québec ont entrepris des recherches terrestres, par les airs et sous les eaux afin de le retrouver. Devant les résultats négatifs, sa conjointe et ses proches le considèrent comme décédé.

Étant donné qu’il n’y a aucune preuve de ce décès, Mme Mercier ne peut toucher les assurances-vie de son conjoint et elle ne peut pas non plus vendre la maison ou les divers biens qui appartenaient au couple avant un an.

« Le premier pas est d’obtenir la permission du tribunal pour créer un conseil de tutelle et de nommer un tuteur pour mon conjoint. Ensuite, une fois que le conseil aura été approuvé, nous demanderons la permission de pouvoir vendre des biens avant le délai de 12 mois », a précisé Véronique Mercier, lors d’un entretien.