Véronique Mercier et ses filles.

La conjointe de Cédric Gouillart, Véronique Mercier, «abandonne»

« Je t’abandonne. 13 juin 2018. C’est le jour où je décide d’abandonner. C’est fini, j’arrête. J’en ai ras le bol d’entendre toujours les mêmes réponses. On est juste une petite poignée à y croire alors à quoi bon se battre. » C’est ainsi que commence le texte que Véronique Mercier, la femme de Cédric Gouillart, disparu il y a quelques semaines, a publié sur Facebook. Un dernier cri du cœur de la dame qui se sent complètement abandonnée par le système.

« En plus de me sentir abandonnée et bien, je vais devoir vivre avec le sentiment de t’abandonner à mon tour, continue-t-elle dans le message qui est adressé à son mari. C’est comme ça qu’on se sent, les familles de disparus. Ni entendues ni écoutées, abandonnées. »

Dans son texte, elle dénonce les courtes recherches effectuées et surtout l’impossibilité que celles-ci continuent.

« Les recherches ne reprendront jamais. Pour cela, il faudrait un indice… sauf que pour trouver un indice, il faudrait en chercher un… assez contradictoire tout ça », explique-t-elle.

Véronique Mercier raconte que chaque minute compte dans un cas comme le sien. « Pas seulement pour la vie du disparu, pour celle de toute sa famille aussi. »

Elle dit qu’elle ne pense pas réussir à faire changer le monde avec ce texte, mais espère exposer les véritables victimes lors de disparitions. « C’est ce que nous sommes, des victimes d’une situation que l’on n’a pas choisie et dont on va devoir assumer toutes les conséquences. Le soutien en ce moment, il faut aller le chercher soi-même », dénonce-t-elle.

« Aujourd’hui, c’est à mon tour de laisser sur la table mon cœur. Il est brisé, broyé, mais il me reste mon âme, celle qui, un jour, te retrouverait quelque part », conclut-elle.