L’enquête préliminaire de Karl-Emmanuel Villeneuve, accusé de meurtre au premier degré, a débuté lundi.

Karl-Emmanuel Villeneuve: l’enquête préliminaire lancée

L’enquête préliminaire de Karl-Emmanuel Villeneuve, cet homme de 22 ans accusé du meurtre au premier degré d’Alexandre Larouche, a débuté lundi au Palais de justice de Chicoutimi. Elle devrait se poursuivre pendant au moins les deux prochains jours.

Cette étape des procédures judiciaires s’est tenue sous une ordonnance de non-publication, devant le juge Richard P. Daoust de la Cour du Québec. Les membres des médias qui ont assisté à l’enquête ne peuvent pas dévoiler la teneur des échanges et les éléments de preuves dont il a été question pendant la journée afin d’éviter de contaminer un éventuel jury avec les faits révélés.

En marge de la salle d’audience, l’avocat de l’homme de 22 ans, Me Jean-Marc Fradette, a été bref dans ses commentaires. « L’enquête préliminaire va nous permettre de connaître la preuve, et de voir s’il y a des zones d’ombre. Ça nous permet aussi d’établir la crédibilité des témoins », précise Me Fradette, ajoutant qu’il n’avait pas à présenter de témoins pendant cette étape.

Près d’une dizaine de personnes devraient être entendues dans les prochains jours. Bien que quatre jours soient à l’horaire pour l’enquête préliminaire devant mener à un procès devant jury, il est possible qu’elle soit terminée dès mercredi, selon l’avocat de la Couronne, Me Michael Bourget.

Liberté

Après l’enquête préliminaire, Karl-Emmanuel Villeneuve retournera devant la cour le 11 décembre pour connaître la décision concernant son enquête sur remise en liberté qui s’est tenue la semaine dernière.

Karl-Emmanuel Villeneuve est accusé du meurtre d’Alexandre Larouche, survenu le 29 juillet 2018 dans une maison de la rue Johanna, à Chicoutimi-Nord. Il avait été arrêté quelques jours plus tard après une opération policière d’envergure qui avait eu lieu sur la rue Jacques-Cartier. D’abord accusé de possession d’une arme prohibée sans être titulaire d’un permis et d’une arme à autorisation restreinte, Villeneuve a ensuite été accusé de meurtre en septembre.