Karl-Emmanuel Villeneuve, détenu depuis le 15 août, a pris le chemin de l’aile psychiatrique de l’hôpital de Chicoutimi, où il sera détenu jusqu’à nouvel ordre.

Karl-Emmanuel Villeneuve: inapte

Karl-Emmanuel Villeneuve est jugé inapte à comparaître et à subir un procès en raison de son état mental. Le jeune homme de 20 ans, toujours considéré comme le principal suspect du meurtre d’Alexandre Larouche, a été conduit à l’hôpital, où il sera soigné en psychiatrie et détenu jusqu’à nouvel ordre. La date de son retour en cour est inconnue.

En début de semaine, l’avocat de Villeneuve, Me Jean-Marc Fradette, avait demandé que l’état mental de son client soit évalué par un psychiatre, puisque de nombreux indices laissaient entendre qu’il ne comprenait pas ce qui se passait. Au terme d’une longue rencontre avec Villeneuve, un psychiatre de l’hôpital de Chicoutimi a remis un rapport détaillé de 12 pages. Ce rapport médical fait l’objet d’une ordonnance de non-publication, mais ses conclusions sont publiques.

« Le psychiatre a confirmé mes craintes. Et il a confirmé que mon client est probablement dans un état de psychose », a affirmé le criminaliste Jean-Marc Fradette.

Karl-Emmanuel Villeneuve fait face à des accusations de possession d’armes prohibées, dont un calibre 12, et de trafic de cocaïne. Aucune accusation de meurtre n’a été déposée contre lui pour le moment.

Le jeune homme de 20 ans, qui était détenu à la prison de Roberval depuis son arrestation, le mercredi 15 août, s’est encore présenté vendredi devant le juge avec un large sourire, lançant des regards aux quatre coins de la salle d’audience, au plafond et au mur derrière lui. Il n’a pas dit un mot durant la vingtaine de minutes de l’audience, mis à part lorsqu’il a éclaté de rire à sa sortie de la salle, menotté et escorté par deux constables spéciaux.

Tout au long des procédures, le juge Richard P. Daoust s’adressait à l’accusé, mais celui-ci ne répondait que par un sourire fendu jusqu’aux oreilles. Il toisait d’un regard perçant les journalistes dans la salle et ne se gênait pas pour observer, de haut en bas, le constable spécial à sa droite.

Karl-Emmanuel Villeneuve, détenu depuis le 15 août dernier, a pris le chemin de l’aile psychiatrique de l’hôpital de Chicoutimi, où il sera détenu jusqu’à nouvel ordre.

Les discussions entre son avocat et la procureure de la Couronne, Me Mélanie Paré, semblaient l’ennuyer, ne se retenant pas pour bâiller à quelques occasions. Le seul moment où il a semblé suivre ce qui se disait, c’est lorsque Me Paré a informé le juge que Villeneuve serait détenu à l’hôpital. Le jeune et frêle accusé a ouvert la bouche, surpris. Il s’est également léché les lèvres à plusieurs reprises en fixant des personnes assises dans la salle. Il a gardé son calme tout au long de sa présence au tribunal.

Si les détails de la rencontre entre Karl-Emmanuel Villeneuve et le Dr Saint-Hilaire sont confidentiels, le psychiatre a conclu que le jeune homme n’était pas apte, pour le moment, à comprendre les procédures judiciaires qui le concernent. « Dr Saint-Hilaire a étudié l’hypothèse de la feinte, mais, selon ses conclusions, mon client ne ferait pas semblant », a expliqué Me Fradette, ajoutant que le jeune homme était probablement aux prises avec une psychose.

« J’ai bon espoir qu’une fois médicamenté et soigné, mon client pourra devenir apte à subir son procès », a ajouté le criminaliste, précisant qu’il était très rare qu’un prévenu soit jugé inapte à subir un procès ou à comparaître.

« Visiblement, Dr Saint-Hilaire a poussé les investigations assez loin », a noté Me Fradette.

Le juge Richard P. Daoust a donc expliqué à Karl-Emmanuel Villeneuve que son état de santé mentale avait de quoi inquiéter. « Monsieur ne comprend pas ce qui se passe à l’heure actuelle et il ne comprend pas la nature des accusations. Il doit être hospitalisé pour investigation », a indiqué le juge.

On ignore la date du retour de Villeneuve en cour. Il pourrait être jugé apte dans 30 jours, comme il pourrait ne jamais l’être. La loi prévoit que même s’il n’est pas jugé apte à subir un procès d’ici là, l’accusé devra revenir en cour le 17 août 2020, soit dans deux ans. « Ça ne veut pas dire qu’il ne reviendra pas avant », a précisé Me Fradette.

Pour le moment, le jeune homme de 20 ans qui n’a aucun antécédent judiciaire doit être soigné.

+

SES AVEUX POURRAIENT ÊTRE INADMISSIBLES

Si Karl-Emmanuel Villeneuve est soupçonné du meurtre d’Alexandre Larouche, c’est qu’il aurait fait des déclarations incriminantes aux policiers qui l’ont interrogé. Toutefois, s’il est démontré qu’il n’était pas apte au moment de faire ces aveux, l’interrogatoire en question ne sera pas admissible en cour. « L’enquête suit son cours de ce côté, mais on peut dire que le dossier est sur pause », a affirmé la procureure de la Couronne, Me Mélanie Paré.

L’avocat de Villeneuve, Me Jean-Marc Fradette, a évoqué les déclarations incriminantes de son client, à la sortie de la salle d’audience, vendredi matin. « Ça pourrait bien ressembler à des aveux, mais des aveux non crédibles, ça revient à ne rien avoir. Les policiers ont donc un travail à faire pour soumettre une preuve qui repose sur autre chose, puisque la Couronne ne peut pas déposer des accusations avec les déclarations d’une personne inapte. Vous savez, il y a déjà eu des personnes qui se sont incriminées pour quelque chose qu’elles n’avaient pas commis », a expliqué, de son côté, le criminaliste Me Jean-Marc Fradette. 

La notion d’inaptitude à subir un procès n’est pas la même que celle de la non-responsabilité criminelle. Pour le moment, Karl-Emmanuel Villeneuve ne peut tout simplement pas comparaître devant une cour de justice, puisqu’il n’est pas en état de le faire à ce moment-ci. D’un autre côté, un accusé peut être jugé apte à subir un procès, mais déclaré non criminellement responsable de ses actes, s’il est prouvé qu’il était atteint mentalement au moment du crime. 

Sur les médias sociaux, au cours de la journée de vendredi, plusieurs internautes n’y sont pas allés de main morte, affirmant « que c’était facile de dire qu’on est inapte pour échapper à la justice ». 

« Ça ne veut pas dire que M. Villeneuve est acquitté de quoi que ce soit. Mais, pour le moment, il doit être hospitalisé », a indiqué la procureure de la Couronne.