Karl-Emmanuel Villeneuve est accusé de meurtre prémédité, de voie de fait sur un codétenu et de méfaits à la prison de Roberval.
Karl-Emmanuel Villeneuve est accusé de meurtre prémédité, de voie de fait sur un codétenu et de méfaits à la prison de Roberval.

Karl-Emmanuel Villeneuve en cour pour méfaits en prison et voie de fait contre un codétenu

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Les détenus Karl-Emmanuel Villeneuve, Jonathan Girard, Keven Tremblay-Bouchard et Keven Gagnon comparaîtront le 10 septembre prochain sous des accusations de méfait commis à l’intérieur des murs de la prison de Roberval. Ils sont accusés d’avoir brisé une vitre du centre de détention. Karl-Emmanuel Villeneuve fait également face à d’autres chefs de méfaits, perpétrés seul cette fois-ci, et à une accusation de voie de fait sur un codétenu pour une altercation remontant à 2018. Karl-Emmanuel Villeneuve est en détention en attente de son procès pour meurtre prémédité.

Les quatre coaccusés devaient prendre position dans leur dossier, jeudi matin, au Palais de justice de Roberval. Au moment des faits allégués, les quatre hommes étaient détenus à la prison de Roberval pour d’autres dossiers. Ils sont accusés d’avoir fait du grabuge au cours d’une aventure commune, il y a quelques mois. Ils auraient brisé une vitre. Leurs avocats dans le dossier de méfait ont toutefois fait savoir que les accusés devaient visionner les bandes vidéo de la prison sur lesquelles on les verrait briser la vitre, avant de pouvoir prendre position. Le dossier a donc été remis au 10 septembre prochain.

À cette même date, Karl-Emmanuel Villeuve devra également comparaître pour un autre dossier de méfait, cette fois perpétré seul, il y a quelques mois. Il est accusé d’avoir brisé la serrure d’une cellule et une vitre.

Le jeune homme, qui est en attente de procès pour meurtre, devra également répondre à une accusation de voie de fait simple. Il s’en serait pris à un codétenu, en octobre 2018, mais l’individu n’a toujours pas pris position dans cette affaire.

Ce dossier sera également de retour en cour le 10 septembre, mais il pourrait être transféré à la cour de Chicoutimi et joindre celui d’homicide.

Karl-Emmanuel Villeneuve est accusé du meurtre prémédité d’Alexandre Larouche, tué par balles tirées à bout portant, le 29 juillet 2018, à Chicoutimi-Nord.

Si le procès n’a pas encore eu lieu, deux ans plus tard, c’est en partie parce que l’accusé a été déclaré inapte à subir son procès à trois reprises, en raison de problèmes de santé mentale. Il a d’ailleurs été hospitalisé en psychiatrie durant trois mois, au printemps, puisqu’il avait de nouveau sombré en psychose.

Pour le moment, Karl-Emmanuel Villeneuve est toujours jugé apte. Le dossier de meurtre sera de retour en cour en septembre, lors de l’ouverture du terme des assises criminelles. Une date de procès devant jury pourrait alors être fixée.