Karl-Emmanuel Villeneuve est cité à procès pour le meurtre d’Alexandre Larouche.

Karl-Emmanuel Villeneuve cité à procès

Karl-Emmanuel Villeneuve, le présumé meurtrier d’Alexandre Larouche, subira un procès pour meurtre devant jury en 2019.

Au terme de l’enquête préliminaire qui a débuté lundi et qui s’est terminée mercredi, sous une ordonnance de non-publication, le juge Richard P. Daoust, de la Cour du Québec, a estimé que la preuve était suffisante pour la tenue d’un procès sur les accusations de meurtre au premier degré portées contre Villeneuve. 

Son avocat, Me Jean-Marc Fradette, n’était pas surpris de ce résultat. « À l’étape de l’enquête préliminaire, ça prend seulement une étincelle de preuve. La crédibilité des témoins n’a pas à être examinée par le juge. À partir du moment où certains éléments de [preuves] sont établis, le juge n’a pas à juger de leur valeur », a-t-il déclaré, seulement quelques minutes après que le juge ait rendu sa décision.

Une dizaine de témoins ont été entendus pendant l’enquête préliminaire qui a duré près de trois jours. 

Villeneuve est aussi accusé de trafic de drogue et de possession non autorisée d’une arme à feu.

Remise en liberté

Dans les prochaines étapes devant mener au procès, la Cour rendra une décision sur la remise en liberté de Karl-Emmanuel Villeneuve le mardi 11 décembre. La date précise de la tenue du procès dépend d’ailleurs de ce facteur.

« Ça va avoir un impact, estime Me Fradette, parce que s’il s’en va en thérapie pendant six mois, on n’exigera pas que le procès ait lieu avant un délai de six mois. Si le résultat de l’enquête caution fait qu’il demeure détenu, on va avoir intérêt à faire le procès assez rapidement. »

La date du procès, qui sera tenu devant jury, devrait être connue jeudi prochain. Selon toute vraisemblance, il aura lieu au printemps.

Alexandre Larouche a été tué en juillet dernier sur la rue Johanna, à Chicoutimi-Nord. Le meurtre a été commis avec une arme à feu.