Près de 24 heures après avoir sombré dans les eaux de la rivière Métabetchouane, à Desbiens, l'homme de 24 ans manque toujours à l'appel.

Jeune homme disparu dans la Métabetchouane: recherches sur l'eau et dans les airs

Près de 24 heures après avoir sombré dans les eaux de la rivière Métabetchouane, à Desbiens, l'homme de 24 ans manque toujours à l'appel.
Une embarcation nautique de la Sûreté du Québec (SQ) sillonne les eaux de la rivière pour tenter de le localiser. Sur l'heure du midi, des plongeurs et un hélicoptère de la SQ ont survolé le secteur où l'homme a été emporté par le courant, près du parc de la Caverne du Trou de la Fée. « En analysant le mouvement de l'eau, ils ont déterminé deux endroits probables où l'homme pourrait peut-être se retrouver alors ils se sont rendus sur place », a mentionné le sergent Jean Tremblay, en milieu d'après-midi.
 L'individu, qui est originaire de la France, mais qui demeure à Québec depuis cinq ans, a glissé dans les eaux en tentant de récupérer l'appareil photo qu'il venait d'échapper dans la rivière. Il était accompagné de trois amis, des touristes partis à l'aventure pour découvrir le Lac-Saint-Jean.
 L'un d'eux, Julien Deziel de Rivière-du-Loup, a plongé dans les eaux pour essayer de venir en aide à son compagnon, mais en vain. Pour lui et les deux jeunes femmes qui l'accompagnent, les heures d'attente sont interminables.
 « J'ai sauté pour essayer de l'aider et je me suis fait emporter moi aussi. J'ai été pris dans les rapides pendant environ 400 à 500 mètres et j'ai réussi à sortir. J'ai été chanceux ! J'ai vu un bras et sa tête et quand je suis sorti de l'eau, je n'ai rien vu », a-t-il témoigné. « On n'en peut plus d'attendre. »
Plus de détails à venir...