Ivre, il traverse trois terrains avant de percuter une voiture

La quiétude du quartier résidentiel Rivière-du-Moulin de Chicoutimi a été passablement perturbée, mercredi en fin de soirée, alors qu’un automobiliste conduisant avec près de trois fois la limite d’alcool permise dans le sang s’est endormi au volant de son véhicule. L’homme de 44 ans a traversé trois terrains résidentiels avant d’être immobilisé par un véhicule stationné à proximité d’une résidence de la rue des Cèdres, peu avant 23 h.

« Mon mari me disait : “Regarde ta voiture”. Je ne le croyais pas. J’étais sous le choc », explique Louise Villeneuve, dont la voiture a été emboutie. La dame, qui regardait paisiblement la télévision au sous-sol au moment de l’impact, compare le bruit sourd entendu à celui d’une pelle de tracteur tombant au sol. C’est l’agitation de son chien qui l’a amenée à constater ce qui se passait à l’extérieur. 

Le véhicule du fautif a poussé celui de Mme Villeneuve de quelques mètres, jusqu’à un arbre situé devant sa résidence. 

L’impact entre les deux véhicules n’est pas passé inaperçu dans ce secteur habituellement calme. Plusieurs voisins ont été réveillés par le bruit. 

« J’ai été réveillé un peu après 23 h par un gros bruit provenant du côté de ma résidence. Je croyais que c’était des vandales qui faisaient du grabuge. Premier réflexe : je suis sortie sur le balcon. J’ai vu l’individu qui insistait pour redémarrer son véhicule. J’ai osé lui crier. Lorsque l’individu est sorti de son véhicule, j’ai pu remarquer qu’il était chambranlant. À première vue, on pouvait voir qu’il y avait quelque chose », a raconté Karen Gobeil, qui réside à côté du terrain le plus endommagé. 

Mme Gobeil confie avoir contacté les secours par peur. La noirceur l’empêchait de constater la scène.

La mère de famille est d’avis que le message contre l’alcool au volant « ne passe pas ». C’est ce qui explique pourquoi elle tenait à raconter son histoire ainsi que celle de ses voisins. « Cela aurait pu être catastrophique en plein jour. Il y a plusieurs enfants dans le quartier. J’ose à peine imaginer ce qui aurait pu arriver puisque la voiture de mon voisin à freiner la course. C’est malheureux pour lui, mais heureux pour nous. La trajectoire était directement dans ma maison, vers la chambre des enfants », explique-t-elle.

TL’homme a été arrêté et libéré sous citation à comparaître.

Elle tente d’éviter un barrage routier

Par ailleurs, une conductrice a attiré l’attention des patrouilleurs du Service de police de Saguenay, presque au même même moment. 

La femme d’une cinquantaine d’années a tenté de fuir un barrage routier déployé sur le boulevard Harvey, à Jonquière. Elle a été interceptée alors qu’elle conduisait avec près d’une fois et demie la limite permise. La femme a également été libérée sous citation à comparaître.