Un enfant de quatre ans a été retrouvé seul, pieds nus, sur le boulevard de la Grande-Baie Sud à La Baie mardi après-midi. Le bambin a quitté la garderie où il se trouvait pour rentrer à la maison.

Irrité, un bambin fuit la garderie

Un enfant de quatre ans s’est retrouvé seul, pieds nus, sur le boulevard Grande-Baie Sud mardi après-midi à La Baie. Le jeune garçon a échappé à la surveillance de l’éducatrice de la garderie en milieu familial qu’il fréquente et est sorti à l’extérieur dans le but de rentrer chez lui.

Le petit aurait décidé de rentrer à la maison après une chicane avec d’autres enfants. 

« Le garçon en avait assez de se faire taquiner. Il a décidé de retourner à la maison. Il a quitté la garderie sans que personne ne s’en aperçoive », explique le lieutenant Denis Harvey de la Sécurité publique de Saguenay. 

L’enfant, qui ne portait pas de chaussures et qui n’était pas vêtu pour faire face au froid et à la pluie, était bel et bien en direction de sa résidence lorsqu’il a été vu par une passante, vers 14 h 40. Il se trouvait alors sur le viaduc qui surplombe la voie ferrée à la hauteur des installations portuaires de Rio Tinto.

« Il semblait savoir où aller. Mais une fois sur le viaduc, il a peut-être hésité. La dame a vu l’enfant et l’a amené au dépanneur situé à quelques mètres de là », raconte le lieutenant Harvey. 

Le petit garçon a été aperçu par une passante alors qu’il se trouvait sur le viaduc qui surplombe la voie ferrée à la hauteur des installations portuaires de Rio Tinto. La dame l’a amené au dépanneur Couche-Tard situé tout près où les policiers ont été alertés de la situation.

L’enfant a été amené au dépanneur Couche-Tard situé à l’angle du boulevard de la Grande-Baie Sud et de la rue du Port dans le secteur Port-Alfred. Les policiers ont ensuite été alertés. L’enfant est demeuré au dépanneur quelques minutes avant que les policiers puissent prévenir ses parents. Le père de l’enfant est rapidement venu le chercher. 

« Il ne semble pas y avoir eu de négligence de la part de l’éducatrice, mais nous avons tout de même fait un signalement au Bureau coordonnateur des garderies en milieu familial du secteur. Nous voulons être certains qu’il n’y a pas eu de négligence, confirme le lieutenant. Heureusement, tout finit bien. Mais les choses auraient pu être tragiques si l’enfant était tombé du viaduc par exemple », conclut le lieutenant Denis Harvey.