Incendie mortel à Amos: le procès de Bresaw transféré à Chicoutimi

Un jury de 12 personnes de Saguenay devrait être formé quelque part en 2019 pour déterminer si John Bresaw est coupable d’un triple meurtre survenu à Amos, en Abitibi-Témiscamingue.

Le juge Raymond W. Pronovost, juge coordonnateur de la Cour supérieure du Québec, a annoncé mercredi après-midi que le deuxième procès de l’homme de 40 ans ne se déroulera pas au Palais de justice d’Amos, mais plutôt à Chicoutimi.

Selon les informations publiées dans les médias d’Amos, Bresaw a été reconnu coupable des meurtres de Diane Duhaime et René Deschatelets ainsi que du meurtre au second degré de Jean-Guy Labelle, le 17 septembre 2012. Il avait reconnu avoir allumé un incendie dans la demeure des trois victimes.

Un changement de district judiciaire avait été demandé par la nouvelle avocate de l’accusé, Me Julie Bolduc, une semaine avant l’ouverture des assises criminelles, en prévision du prochain terme judiciaire. 

Une ordonnance de non-publication a été prononcée par le juge Pronovost, ce qui empêche les médias de dévoiler les motifs de sa décision de changer de district judiciaire.

« J’ai lu la jurisprudence et la requête […] et je vais ordonner le changement de venue dans ce dossier. Le procès va se tenir à Chicoutimi », a mentionné le juge Pronovost.

Les parties devaient se parler en septembre prochain dans le cadre d’une conférence préparatoire, mais il est peu probable que le procès ait lieu avant 2019.

Bresaw a été reconnu coupable de meurtre au premier degré en novembre 2015 par un jury. Il avait écopé de la prison à perpétuité sans possibilité de libération avant 25 ans. Les jurés n’avaient pas retenu la défense de non-responsabilité de Bresaw.

Au terme du verdict et de la sentence, la défense avait porté ces décisions devant la Cour d’appel du Québec. La défense estimait que le juge avait erré en droit. 

À l’analyse du dossier, les trois juges du plus haut tribunal québécois ont ordonné la tenue d’un nouveau procès. Il est toujours détenu.