Le 13 juin 2017, Matthieu Parente-Soares aurait mis le feu à une résidence du centre-ville d’Alma, causant la mort d’un homme de 93 ans.

Incendie mortel à Alma: Soares doit patienter

Accusé d’avoir allumé un incendie criminel causant la mort du grand-père de son ex, en juin 2017 à Alma, Matthieu Parente-Soares devra patienter encore plusieurs mois avant de subir son procès.

Détenu depuis près de 10 mois, le Français d’origine était de retour à la cour, mercredi, à l’ouverture des assises criminelles de la Cour supérieure. La date de son procès devant juge et jury devait être fixée, mais les procureurs ont demandé une extension jusqu’au 12 septembre, soit à la prochaine ouverture des assises.

Le ministère public et la défense prévoient trois semaines pour ce procès. Représenté par Me Louis Bélliard, Soares est accusé d’incendie criminel et d’homicide involontaire.

Le 13 juin 2017, il aurait mis le feu à une résidence du centre-ville d’Alma. Plusieurs personnes se trouvaient à l’intérieur. La plupart ont réussi à sortir à temps, mais un homme de 93 ans, soit le grand-père de l’ex-copine de Soares, n’a pas eu la même chance. 

Âgé environ de 30 ans, l’accusé est détenu depuis son arrestation en juin 2017. Il se serait lui-même livré aux policiers, selon les informations fournies à l’époque. 

Le procès pourrait se tenir en 2018. Le calendrier du Palais de justice d’Alma le permet.