Le feu a pris naissance dans le logement du quatrième étage situé près de la cage d'escalier.

Incendie d'un immeuble à logements: un pompier de Saint-Félicien agit en héros

Un immeuble à huit logements de Saint-Félicien a été la proie des flammes dans la nuit de jeudi à vendredi. Le bâtiment a été complètement détruit et n’eût été l’intervention d’un pompier qui réside tout près, le bilan aurait pu être bien plus dramatique.

Les flammes ont pris naissance un peu après minuit et quart, dans un appartement situé au quatrième et dernier étage du bâtiment situé au 1180 rue Vigeant. Personne n’a été blessé, mais le directeur du Service incendie est convaincu que le bilan aurait été tout autre si Harold Guay, un pompier qui possède 17 ans de service au sein de l’organisation, n’était pas intervenu avant l’arrivée de ses confrères.  

«Heureusement, un de nos pompiers habite derrière l’immeuble où a eu lieu l’incendie. C’est lui qui s’est rendu le premier sur les lieux pendant que sa conjointe appelait le 911. Il a évacué tous les occupants. Il y avait beaucoup de fumée. Malgré tout, il a réussi à cogner à toutes les portes pour faire sortir les gens. C’était une question de secondes. Il a posé un geste héroïque», assure Olivier de Launière, directeur du service incendie de Saint-Félicien, Saint-Prime et La Doré. 

À l’arrivée des pompiers, le feu et la fumée avaient envahi une bonne partie de l’immeuble. «La galerie du quatrième étage est tombée sur la galerie du troisième, ce qui a contribué à l’embrasement», explique Olivier de Launière.  

Cette photo prise avant l'arrivée des pompiers montre l'intensité du feu.

Un total de 35 pompiers des casernes de Saint-Félicien, Saint-Méthode, Saint-Prime et La Doré ont été appelés sur les lieux. «Le feu était visible à des kilomètres. On a tout de suite lancé un appel général.»

Les pompiers ont craint pendant un moment qu’un locataire manque à l’appel. Ce dernier n’était finalement pas sur place au moment de l’incendie. Quelques personnes qui ont inhalé de la fumée ont été prises en charge par les intervenants paramédicaux. Aucun transport à l’hôpital n’a été nécessaire. 

Les troisième et quatrième étages de l’immeuble ont été très affectés par l’incendie, la fumée et l’eau. Les deux premiers étages n’ont pas été épargnés par l’eau et la fumée. 

La Croix-Rouge a pris en charge les occupants de l’immeuble. 

La cause de l’incendie est inconnue pour le moment. «Une enquête débute vendredi matin», confirme Olivier de Launière.