Incendie criminel au Valinouët: le dossier sur le bureau du DPCP

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
La Sûreté du Québec (SQ) confirme que l’incendie qui a ravagé deux chalets au village alpin du Valinouët, la semaine dernière à Saint-David-de-Falardeau, est criminel. Un homme a été interrogé par les enquêteurs et le dossier est présentement sur le bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). Les motivations de cette personne sont toujours sous enquête.

Le porte-parole de la SQ, Hugues Beaulieu, a confirmé que l’homme arrêté en début de semaine par les policiers de Saguenay pour d’autres délits a bel et bien été interrogé en ce qui concerne l’incendie qui a complètement rasé deux chalets de luxe. Cet interrogatoire, mené mardi, s’est soldé par le dépôt d’une plainte au DPCP. Reste maintenant à savoir si l’homme sera accusé prochainement par le ministère public.  

Hugues Beaulieu a toutefois ajouté ignorer les motivations de l’individu dans cette affaire. «Cet aspect est toujours sous enquête», a affirmé le sergent Beaulieu.

L’homme aurait été identifié directement sur les lieux de l’incendie, le jour même de l’événement. Le numéro d'une plaque d’immatriculation avait été pris en note. 

Une semaine plus tard, les agents du Service de police de Saguenay ont procédé à l’arrestation d’un individu, à Chicoutimi, pour des histoires de vols et de recel. Cet homme correspondait toutefois aux informations que détenait la SQ. Il a donc été arrêté, puis interrogé.

Selon différentes sources du Quotidien, les propriétaires des chalets ne seraient pas concernés par l’affaire en cours.