Folie est une femelle stérilisée toute noire, croisée labernois et husky.

Il vole le chien de son ex et le garde en otage

Le dimanche 28 janvier, l’ex de Karine lui demande pour avoir le chien qu’ils avaient en commun, avant leur séparation, pour quelques heures. Comme à l’habitude, la femme accepte d’aller lui mener l’animal vers 14 h 30, à Alma, en disant qu’elle reviendrait le rechercher en début de soirée.

Depuis ce temps, elle n’a plus de nouvelle de son chien, sinon quelques messages incohérents de l’homme de 32 ans.

« Ma mère nous a offert Folie quand je vivais avec mon chum, mais c’est toujours moi qui m’en suis occupée. Quand on s’est séparé, il y a trois mois, j’ai gardé le chien, car on est retourné chez nos parents et les parents de mon ex ne voulaient pas avoir d’animaux. Parfois, j’allais lui mener, mais je le reprenais toujours pour la nuit. C’est moi qui le nourrissais et qui en avais la garde », explique Karine.

Dans la soirée du 28 janvier, elle retourne chez son ex pour récupérer Folie, mais il n’y a personne. Elle tente de joindre son ex par Messenger, mais pas de réponse. Comme il se fait tard, elle se couche.

Le lundi matin, Karine se réveille et voit 83 nouveaux messages provenant de son ex, envoyés sur Messenger, pendant la nuit. « Comme il n’a pas de cellulaire, c’est la seule façon de pouvoir communiquer avec lui », précise la jeune femme de 25 ans. Elle prend panique en voyant les messages de l’homme sans doute intoxiqué par la drogue et l’alcool. « Folie dort six pieds sous terre », pouvait-elle lire. Elle sort de la maison et aperçoit les médailles d’identification de son chien enfoncées dans la serrure de porte de sa voiture stationnée chez son nouvel amoureux, à Alma.

Tout allait bien depuis leur séparation, y compris la garde partagée du chien, jusqu’à ce que Karine se fasse un nouveau chum. « Il semble vouloir me faire souffrir en utilisant mon chien. Il est en arrêt de travail pour soigner une dépression, mais il ne prend pas sa médication. J’ai peur pour la sécurité de mon chien », confie Karine. Dans ses propos, l’ex semble maintenant vouloir la garde de l’animal. Pour y arriver, il utilise des insultes et des menaces.

Mardi matin, vers 8 h, Karine a porté plainte à la police, en disant que son ex avait volé son chien. Elle suppose qu’il peut être dans le coin de Larouche, dans le parc des Laurentides ou à Alma. Tout ce qu’elle souhaite c’est ravoir son chien. Si vous avez des informations concernant Folie, contactez Karine par courriel (Karynn5322@hotmail.fr).