Mustapha Elayoubi, président de l'Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«Il n'y a pas un mot pour décrire l'horreur»

Le président de l'Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mustapha Elayoubi, a été consterné d'apprendre qu'une fusillade avait éclaté dans une mosquée de Québec, tard dimanche soir. « Il n'y a pas un mot pour décrire l'horreur », a-t-il affirmé.
Mustapha Elayoubi s'apprêtait à aller au lit lorsqu'il a jeté un coup d'oeil aux nouvelles. « Ce qui vient de se passer est extrêmement grave et ça vient nous toucher au plus profond de nos croyances et de notre être », a indiqué le président de l'Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, lorsque joint par Le Quotidien un peu après 22 h. 
Il était d'ailleurs en communication téléphonique avec des amis, également bouleversés par l'attentat. 
Il savait pertinemment pour quelle raison il recevait un appel d'une journaliste. « J'aurais préféré ne jamais avoir à commenter une telle nouvelle », a-t-il laissé tomber. 
Au Canada
« Depuis un bout de temps, le discours anti-musulman est de plus en plus présent au Canada, mais je suis très surpris qu'une telle horreur se soit produite ici, au pays. Ça va marquer l'histoire, car lorsque ça arrive au Canada, c'est d'autant plus surprenant », a ajouté Mustapha Elayoubi. 
L'homme, qui est également le fondateur de la mosquée de Chicoutimi, n'a jamais fréquenté celle qui a été visée par l'attentat de dimanche soir. Il a toutefois plusieurs amis au sein de la communauté musulmane de Québec. 
Rassemblement à Saguenay
Un rassemblement a été organisé par Christian Bélanger et Jocelyn Girard, en solidarité avec les attentats de Québec. Une veille silencieuse aura donc lieu dès 17 h, devant la mosquée de Chicoutimi, située au 555 rue Bégin, à Chicoutimi.