Claude Tremblay se serait présenté à cette résidence, samedi, armé d’un couteau.

Il menace des connaissances au couteau pour de l’argent

Claude Tremblay, un individu de 58 ans habitant à Chicoutimi, a brièvement comparu au Palais de justice de Chicoutimi, lundi, pour répondre à des accusations de voies de fait armées sur deux personnes et d’introduction par effraction. Selon le compte rendu des événements du Service de police de Saguenay (SPS), il se serait présenté armé d’un couteau, samedi, dans une fête à Jonquière organisée par une connaissance. L’homme aurait voulu soutirer de l’argent aux invités en disant que la propriétaire de la demeure lui en devait.

« Nous nous opposons à sa remise en liberté. Monsieur était en train du purger une peine d’emprisonnement dans la collectivité », a indiqué le procureur de la Couronne dans le dossier, Me Jean-Sébastien Lebel, après la comparution.

Le juge Richard P. Daoust, de la Cour du Québec, a reporté l’enquête sur remise en liberté à vendredi. Elle aura lieu en même temps que l’enquête sur bris de sursis, l’accusé n’ayant pas respecté les conditions de sa probation. Claude Tremblay purgeait une peine dans la collectivité pour des affaires de vols au moment des faits qui ont mené à ces nouvelles accusations.

L’avocat qui représente Claude Tremblay, Me Julien Boulianne, a précisé : « Nous allons prendre connaissance de la preuve et nous allons voir quelles garanties on peut donner en attente du procès. »

Selon Carl Tremblay, porte-parole du SPS, Claude Tremblay aurait fait irruption chez une connaissance, samedi en après-midi, sans y être invité. Il aurait commencé à menacer les gens sur place pour avoir de l’argent.

Une personne présente à la fête se serait interposée, mais l’individu aurait tenté de lui donner des coups de couteau, manquant toutefois sa cible.

« Il a ensuite pris son véhicule et est parti très rapidement. Il a manqué renverser un passant », a continué l’agent de la paix, dans un entretien téléphonique avec Le Quotidien.

Les policiers ont rapidement retracé l’homme grâce aux informations fournies par les témoins. 

(Avec Myriam Arsenault)