Daniel Leroux a omis, pour une troisième fois, de suivre les règles du Registre national des délinquants sexuels.

Il ignore les règles du Registre des délinquants sexuels

Daniel Leroux, inscrit au Registre national des délinquants sexuels pour trois dossiers d’agressions sexuelles commises il y a plusieurs années, a été arrêté il y a quelques jours. L’homme avait omis de faire ses changements d’adresse, ce qui lui est obligatoire compte tenu de son passé. C’est la troisième fois que l’homme déroge aux règles du Registre des délinquants.

Daniel Leroux était détenu depuis mardi, après avoir été arrêté pour un délit sans grande importance. Il était toutefois sous mandat d’arrestation depuis près de deux ans, pour avoir omis de signaler son changement d’adresse aux autorités du Registre national des délinquants sexuels, qui avaient perdu sa trace. Il a donc été emprisonné. L’individu est aussi accusé d’avoir volé une moto.

L’homme, habituellement représenté par Me Luc Tourangeau, qui était remplacé par Me Jean-Marc Fradette, vendredi, tentait de reprendre sa liberté. Le ministère public s’y opposait, étant donné que c’est la troisième fois que Leroux ignorait les règles du Registre et que l’accusé a un lourd passé criminel. Introductions par effraction, vols, fraudes, agressions sexuelles et pas moins de 49 bris de conditions. Daniel Leroux se serait toutefois assagi au cours des dernières années, a plaidé son avocat, Me Fradette.

« Il travaille au même endroit depuis deux ans, ce n’est pas rien », a souligné le criminaliste.

Daniel Leroux aurait omis de se soumettre aux règles du Registre par simple négligence et non pas pour fuir ses responsabilités, a affirmé Me Fradette.

Après avoir réfléchi quelques heures, le juge Richard P. Daoust a accepté de rendre sa liberté à l’individu. Daniel Leroux devra toutefois se rapporter au poste de police chaque vendredi en attente de son procès pour vol de moto.