Un jeune homme de 22 ans a perdu la vie à la suite d'une poursuite policière de sept kilomètres.

Il fuit la police et perd la vie

Un jeune homme de 22 ans est décédé et plusieurs personnes ont été blessées à la suite d'un accident de la route impliquant au moins trois véhicules, jeudi vers 10h40, sur la route 170 près du rang Ste-Anne à Métabetchouan-Lac-à-La-Croix. Le dossier a été confié au Bureau des enquêtes indépendantes puisqu'une intervention de la Sûreté du Québec était en cours au moment de l'accident.

Un homme de 22 ans a perdu la vie à la suite d’une poursuite policière de sept kilomètres, jeudi en avant-midi, sur la route 170 près du rang Sainte-Anne, à Métabetchouan-Lac-à-La-Croix au Lac-Saint-Jean. D’autres personnes ont été blessées lors de cet accident qui impliquait trois véhicules. Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a été mandaté pour faire la lumière sur l’enquête.

« L’individu aurait effectué des dépassements successifs par la gauche et par la droite. Une première collision serait d’abord survenue avec un véhicule circulant dans la même direction. Son véhicule se serait ensuite retrouvé dans la voie inverse où il a été percuté de plein fouet par un autre véhicule », a raconté Hugues Beaulieu, porte-parole régional de la Sûreté du Québec. 

Sous la force de l’impact, l’automobile du fuyard a été sectionnée en deux.

Selon les premières informations communiquées par le BEI, vers 10 h 45, une policière de la Sûreté du Québec qui faisait du cinémomètre (radar) a croisé un véhicule qui circulait à 123 km/h. La policière a fait demi-tour et allumé les gyrophares. Le véhicule fuyard a accéléré avant d’effectuer plusieurs manœuvres dangereuses.

Les témoins racontent qu’un dépassement dangereux s’est fait à l’approche du carrefour giratoire de Saint-Gédéon en direction Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Le véhicule serait passé sur le terre-plein central du carrefour giratoire. Selon leur version, un camion-remorque aurait eu à peine le temps de se tasser et ainsi d’éviter une collision.

« Le conducteur m’a dépassé à haute vitesse, au moins à 140 km/h. Il a passé tellement près de mon miroir. Juste avant l’impact, le véhicule a fait un dépassement par la droite sur le gravier. C’est là qu’il a perdu le contrôle », affirme Guy Tremblay, résidant de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix et témoin de la scène. M. Tremblay, qui se remettait de ses émotions quelques minutes après l’accident, a confirmé que le jeune conducteur, dont l’identité n’a toujours pas été dévoilée par les policiers, respirait à son arrivée.

« Je disais à mon conjoint de prendre son temps, que nous allions tomber sur un accident. J’étais convaincue qu’il allait frapper quelqu’un, c’est certain. Quand on a des enfants sur la route, le cœur nous serre. Mon conjoint est allé porter secours aux victimes, mais il ne voulait pas que je m’approche de la scène », a raconté Sylvie Fortin, témoin de la scène. 

Les quatre passagers du véhicule qui roulait en sens inverse ont été transportés à l’hôpital par ambulance pour soigner des blessures mineures. Un camion d’entreprise s’est retrouvé dans un plan d’eau en bordure de la route. Le conducteur a été secouru par la policière.

Un homme de 22 ans a perdu la vie lors d’une poursuite policière, jeudi matin, à Métabechouan-Lac-à-La-Croix.
Le conducteur de ce véhicule s’est retrouvé dans le marais en tentant d’éviter la collision.
Un homme de 22 ans a perdu la vie lors d’une poursuite policière, jeudi matin, à Métabechouan-Lac-à-La-Croix.

BEI

Huit enquêteurs du BEI participent à cette enquête. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) agit comme corps de police de soutien auprès du BEI. Ainsi, deux experts en reconstitution sont fournis pas le SPVQ et travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI. 

Les enquêteurs du BEI travaillaient encore sur la scène de l’accident au moment de mettre sous presse. Des employés de Transport Québec assuraient la circulation aux intersections stratégiques.

Le Bureau des enquêtes indépendantes intervient, à la demande du ministre de la Sécurité publique, lorsqu’une personne autre qu’un policier en service décède ou subit des blessures au cours d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a pris en charge l’enquête puisqu’un civil est décédé au cours de l’intervention policière.