Il défend un jeune Autochtone et se fait tabasser

Un jeune homme a été sauvagement tabassé, au petit matin dimanche, après avoir voulu défendre un Autochone qui se faisait traiter de « fif » par trois individus.

Les événements se sont produits à Saint-Félicien, à proximité du restaurant Midas. Selon les informations policières, trois individus erraient dans les rues au cours de la nuit, cherchant la bataille. Ils s’en seraient pris verbalement à un jeune Amérindien, le traitant de « fif » et l’invectivant. Un autre jeune homme qui se trouvait sur place s’est rapidement porté à la défense du jeune, disant aux agresseurs de le laisser tranquille. Mais son intervention n’a pas obtenu les effets escomptés, puisque les trois individus s’en sont pris physiquement au défenseur, l’insultant et le rouant de coups. 

« Le jeune homme a été en mesure de protéger sa tête avec ses mains et ses bras, mais il a quand même été blessé assez sérieusement », a expliqué le porte-parole de la Sûreté du Québec, Jean Tremblay.


À la fin, ils étaient une vingtaine à participer à l’altercation. Les gens se poussaient et se donnaient des claques, mais c’est surtout le jeune homme qui a été blessé. Il n’y a pas eu d’autres plaintes de déposées à part celle de la victime.
Jean Tremblay

L’altercation s’est même soldée par une bagarre générale, selon l’agent Tremblay. « À la fin, ils étaient une vingtaine à participer à l’altercation. Les gens se poussaient et se donnaient des claques, mais c’est surtout le jeune homme qui a été blessé. Il n’y a pas eu d’autres plaintes de déposées à part celle de la victime », a indiqué Jean Tremblay. 

En tout, trois personnes ont fini au poste de police. « Deux des trois individus impliqués dans la bagarre ont été arrêtés et un troisième, qui était en crise et qui détruisait tout, a également été amené au poste. Le dossier sera bientôt soumis au procureur de la Couronne et des accusations devraient être déposées », a fait valoir le policier. 

Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de Brendley Mattawa, un jeune Atikamekw de 20 ans qui a été violemment battu dans le centre-ville d’Alma, il y a quelques semaines. Le jeune homme avait été tabassé à la sortie des bars et souffrait de plusieurs blessures, notamment au niveau du visage. 

Les policiers sont toujours à la recherche de l’agresseur.