Les policiers de Saguenay n’ont pas chômé, en fin de semaine, pour lutter contre l’alcool au volant. Pas moins de huit personnes ont été arrêtées pour cette raison depuis samedi.

Huit cas d'alcool au volant à Saguenay

L’alcool au volant a occupé les policiers de Saguenay en fin de semaine : depuis samedi, huit personnes ont été arrêtées, dont une mère dont le taux dépassait par trois fois la limite légale, alors que ses deux jeunes enfants se trouvaient à bord.

La femme de 35 ans a été interceptée à 21 h 10 samedi soir, à l’angle de la rue Price et du boulevard du Saguenay, à Jonquière. C’est d’abord en raison de phares éteints que l’attention des policiers a été attirée, avant de se rendre compte que la femme avait une conduite erratique. Ses enfants de six et neuf ans se trouvaient dans le véhicule.

Elle a été arrêtée puis libérée sous promesse de comparaître. « On invite les gens à être prudents par rapport à la situation. Malheureusement, on procède à beaucoup d’arrestations en lien avec les facultés affaiblies dernièrement », a souligné le lieutenant responsable de la Sécurité publique de Saguenay (SPS), Stéphane Pellerin, au Quotidien, samedi.

Barrages routiers

Les policiers de Saguenay ont débuté leurs opérations de prévention en prévision de la période des partys de bureau du temps des Fêtes. Deux barrages routiers ont été tenus, samedi en fin de soirée. Au total, quelque 150 véhicules ont été vérifiés à Jonquière et à La Baie.

À La Baie, deux constats d’infraction ont été remis aux passagers d’un véhicule qui avaient alors une bière à la main lors de leur arrivée au point de contrôle érigé sur le boulevard de la Grande-Baie Nord, à la hauteur du viaduc qui traverse la rivière à Mars.

Les constats d’infraction au Code de la sécurité routière s’élèvent à 311 $, a indiqué le lieutenant Stéphane Pellerin, dimanche matin, sur la boîte vocale dédiée aux médias. Une personne, parmi les 75 conducteurs vérifiés, a été soumise à l’appareil de détection approuvé, test qui s’est avéré négatif. Ce type d’appareil permet de fournir une première analyse d’un échantillon d’haleine et de déterminer si un alcootest doit être passé en bonne et due forme.

À Jonquière, 70 véhicules ont traversé le point de contrôle à l’angle des rues Saint-Dominique et Saint-Damien, de 22 h 15 à 23 h. Une personne a été soumise à l’appareil de détection approuvé, mais n’a pas eu à passer l’alcootest par la suite. Deux constats d’infraction ont aussi été remis.

Un conducteur a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi après avoir quitté les lieux d’une violente sortie de route, à La Baie.

Nuit de vendredi à samedi

En plus d’un conducteur arrêté après avoir quitté les lieux d’une violente sortie de route en soirée à La Baie, la SPS a arrêté trois autres personnes pour des cas de conduite avec les facultés affaiblies dans la nuit de vendredi à samedi.

Dans son compte-rendu enregistré destiné aux médias, le lieutenant responsable Jean-François Imbeault a indiqué samedi matin que l’homme de 38 ans, qui a eu un accident sur le chemin Saint-Anicet à La Baie vers 20 h 50 vendredi, a été reconduit à l’hôpital de Chicoutimi où un échantillon de sang a été prélevé.

Environ deux heures plus tard à Chicoutimi, un autre homme, de 25 ans cette fois, a été arrêté par les policiers. Son résultat à l’ivressomètre dépassait la limite permise d’alcool pour prendre le volant. Il a finalement été libéré sous promesse de comparaître.

Vers 3 h 14, une dame a aussi été arrêtée puis libérée sous les mêmes conditions. Elle a soufflé plus de deux fois le taux légal de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang.

Un peu avant 5 h, un quatrième individu a été arrêté sur le boulevard Talbot à Laterrière. L’homme de 28 ans avait d’abord fait une sortie de route. Les policiers l’ont interpellé et il a échoué au test avec plus de deux fois la limite légale. Il a plus tard été libéré, mais il devra aussi se présenter devant le tribunal ultérieurement.