Dave Tremblay, âgé de 27 ans, avait été abattu par un policier de la Sûreté du Québec le 29 mars 2016. C’est dans cette maison que l’homme avait voulu se réfugier avant d’être tué. Le lendemain, l’enquête s’était amorcée.

Homme abattu à Dolbeau: le policier a agi légalement

Aucune accusation ne sera portée contre le policier qui a abattu Dave Tremblay, le 29 mars 2016, à Dolbeau-Mistassini. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a convenu que l’agent de la Sûreté du Québec avait agi légalement et que son intervention était fondée sur le devoir imposé aux policiers. Aucune infraction criminelle n’a donc été commise.

L’événement s’était produit en soirée du 29 mars 2016, à Dolbeau-Mistassini. À ce moment, les policiers de la Sûreté du Québec reçoivent une plainte pour une introduction par effraction. 

Dans les minutes qui suivent, les patrouilleurs reçoivent un autre appel, concernant un individu au comportement suspect qui se trouve au volant d’un véhicule stationné en bordure de la chaussée. Il s’agit de Dave Tremblay. 

Les policiers s’approchent de lui, mais Dave Tremblay accélère subitement. Un peu plus loin, sa voiture s’enlise dans la neige. Le policier sort de son véhicule et tente de parler avec lui, mais le suspect est réfractaire. Une altercation physique s’en suit. Bien qu’il soit aspergé de poivre de Cayenne, Dave Tremblay réussit à remonter dans sa voiture et à s’enfuir. Une poursuite policière s’enclenche, et une seconde autopatrouille est appelée en renfort. Un tapis clouté est d’ailleurs installé un peu plus loin, pour mettre un terme à la course folle de Dave Tremblay.

En arrivant près du tapis clouté, le suspect freine, crie aux policiers et pointe une arme vers eux. Des coups de feu sont tirés de la part des policiers, mais Tremblay réussit à s’enfuir. 

Un peu plus loin, d’autres policiers font feu sur l’homme de 27 ans lors de son passage, mais ce dernier réussit encore à poursuivre sa route sur plusieurs kilomètres. Il terminera finalement sa course dans un banc de neige, après avoir perdu une «semelle de roue». Dave Tremblay, qui était suivi par plusieurs policiers, sort de son véhicule. Il porte un casque de motoneige et tient une carabine. Il court vers une résidence et essaie d’y pénétrer, mais un policier réussit à l’abattre. 

Dans la décision du DPCP, il a été démontré que le policier qui a fait feu avait agi pour protéger sa vie et aussi celle de la population. « Les policiers croyaient qu’ils avaient des motifs raisonnables d’estimer que la force appliquée contre l’homme était nécessaire pour leur protection ainsi que celle d’autres personnes contre la mort ou des lésions corporelles graves », a conclu le DPCP. 

L’enquête avait été menée par le Service de police de la Ville de Québec.

Dave Tremblay avait 27 ans et était machiniste de formation.