Hélène Martineau, 48 ans, est portée disparue depuis le mercredi 12 avril.

Hélène Martineau: découverte d'une «coïncidence» par le mari

Le mari d'Hélène Martineau, Michel Larouche, aurait découvert un nouvel objet, jeudi soir, qui pourrait avoir un lien avec la disparition de sa femme. Il en a fait l'annonce sur la page Facebook de sa conjointe, qu'il utilise pour tenir au courant les personnes intéressées des derniers développements dans le dossier.
Selon ce que M. Larouche a écrit sur Facebook, il a communiqué avec les policiers vendredi matin pour leur donner l'objet en question et leur indiquer à quel endroit il aurait été trouvé.
Après vérification, la Sûreté du Québec (SQ), qui s'occupe du dossier, confirme que les policiers ont bel et bien été mis au courant. Toutefois, la SQ ne peut révéler quel est l'objet et s'il a véritablement un lien avec la disparition d'Hélène Martineau, pour ne pas nuire à l'enquête qui est en cours.
Sur Facebook, Michel Larouche ne souhaite pas trop s'avancer sur l'utilité de cette découverte, et mentionne ne pas se faire trop d'attente, préférant croire qu'il s'agit d'une « coïncidence ».
« Surtout, ils (les policiers) ne pourront pas me charrier sur la suite de leurs investigations. Je sais qu'il y a de l'information supplémentaire à aller chercher par rapport à l'événement qui s'est produit hier matin et qui, je vous le rappelle, n'a peut-être aucun lien avec Hélène. Personnellement, je ne me fais aucune attente. Je suis juste intrigué par la coïncidence », a écrit M. Larouche dans la publication.
Michel Larouche ne souhaite pas non plus révéler quel est l'objet qui a été trouvé, ou l'endroit où a été faite la découverte, puisqu'il souhaite donner une chance à l'enquête de suivre son cours. Il invite même les bénévoles impliqués dans l'histoire à ne pas divulguer d'information non plus.
« En passant, je vais possiblement mieux dormir », a conclut l'homme, dans une deuxième publication sur Facebook, quelques minutes après avoir publié l'information sur l'objet localisé.
Hélène Martineau manque à l'appel depuis le 12 avril. L'enquête sur sa disparition avait d'abord été menée par la Sécurité publique de Saguenay, puis a été transférée à la Sûreté du Québec. Le poste de commandement du corps de police provinciale a été déployé à de nombreuses reprises à Arvida au cours des derniers mois.