Hausse des plaintes en déontologie policière à Saguenay

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Au cours de l’année 2019, cinq policiers de Saguenay ont fait l’objet d’allégations criminelles, soit deux de plus qu’en 2018. C’est ce qu’on apprend dans le rapport du Service de police de Saguenay, publié lundi soir.

Si le nombre d’allégations criminelles a connu une hausse au sein du service de police, le nombre de dossiers disciplinaires est moindre en 2019 qu’en 2018. Sept policiers ont fait l’objet d’une plainte qui a mené à la rédaction d’un dossier disciplinaire, comparativement à 14 en 2018. De plus, 17 plaintes en déontologie policière ont été retenues au sein du service en 2019, soit trois de plus qu’en 2018. 

Le rapport de police ne donne pas de détails sur les manquements au code de déontologie ni sur les dossiers disciplinaires ouverts.

Poursuites policières

Par ailleurs, les patrouilleurs de Saguenay ont effectué huit poursuites policières sur le territoire au cours de l’année 2019. Un chiffre qui se maintient, alors qu’on en dénombrait sept en 2018 et neuf en 2017.