Glissement de terrain à Chicoutimi-Nord

Eve-Marie Fortier
Eve-Marie Fortier
Le Quotidien
Un glissement de terrain a causé plus de peur que de mal dans la côte Sainte-Geneviève, à Chicoutimi-Nord, mercredi après-midi.

Selon Marc Pettersen, conseiller municipal de Saguenay, cet événement aurait été causé par du vandalisme. Une valve aurait été laissée ouverte au minimum par un employé et un individu l’aurait complètement ouverte, ce qui aurait mené au glissement de terrain.

Interrogé par Le Quotidien, M. Pettersen a expliqué que la valve avait été sécurisée par l’employé de la Ville.

« Nous pensons qu’une personne a fait du vandalisme sur l’heure du midi. Elle aurait passé par là et aurait ouvert la valve complètement. »

Le conseiller municipal s’est ensuite déplacé sur les lieux afin de fermer la valve pour que l’eau cesse de couler. Divers intervenants ont été appelés à se rendre sur place pour sécuriser les lieux.

« À la suite du glissement de terrain, un poteau était en position dangereuse. S’il tombait, il aurait pu entraîner un lampadaire directement dans la côte Sainte-Geneviève, qui aurait alors dû être fermée à la circulation pendant un long moment », a-t-il souligné.

En ce qui a trait au vandalisme, aucun méfait n’a été confirmé par Bruno Cormier, porte-parole du Service de police de Saguenay.

« Il y a eu déplacement policier, mais aucune plainte n’a été portée et rien ne porte à croire pour le moment qu’il s’agirait de vandalisme », a-t-il affirmé.