Gilles Maltais

Gilles Maltais en liberté

Le professeur de judo Gilles Maltais, 61 ans, est remis en liberté à condition de ne pas être en lien d'autorité avec des mineurs ni être en leur présence sans la compagnie d'un adulte. Il a aussi versé une caution de 100 $.
Le professeur a versé une caution de 500 $ et s'est engagé à se désabonner d!internet en attente de procès sous des chefs de leurre d'enfant et d'incitation au contact sexuel d'un enfant de 8 ans.
L'accusé aura la possibilité de continuer de se servir d'un ordinateur pour les seules fins  de la comptabilité de la boutique qu'il gère avec sa femme.
Gilles Maltais, sans antécédent judiciaire, reviendra le 25 janvier au Palais de justice de Chicoutimi.
Mardi matin, il a reçu la visite des policiers qui l'ont arrêté pour avoir présumément contacté un jeune Néo-Zélandais par internet et l'avoir incité à se toucher en juin 2011.  La mère a informé la police.
Par ailleurs, le club de judo Multi-Kyo de La Baie, n'a pas encore indiqué si l'accusé pourra continuer d'enseigner. Sa direction est en attente de décision de la municipalité.