L'incendie à La Baie est toujours en cours, au moment d'écrire ces lignes.
L'incendie à La Baie est toujours en cours, au moment d'écrire ces lignes.

Feux de broussailles au Saguenay-Lac-Saint-Jean: tous les incendies sont contenus

Plusieurs incendies ont pris naissance dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, jeudi. Des feux de broussailles se sont déclarés à Saint-Fulgence, dans le secteur du Cap des Roches, ainsi qu’à La Baie, Roberval, Sainte-Monique, Arvida, et Saint-Bruno.

Aux quatre coins du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de nombreux pompiers ont été déployés afin de combattre les flammes. Tous les incendies ont été contenus au cours de la journée.

La Baie

(EG) Les pompiers de Saguenay ont été appelés vers 14h30 pour éteindre un feu de forêt, à La Baie. Environ une vingtaine de pompiers ont été dépêchés sur place.  

En fin d’après-midi, le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay, Martial Gagné, a confirmé que l’incendie avait été pris en charge.

Vers 18h30, la section du chemin du Plateau, dans l’arrondissement de La Baie, fermée à la circulation depuis le début des flammes, a été rouverte. La section débutait près de l’autoroute 70 et se terminait à la voie ferrée située au nord de l’autoroute.

Les résidants évacués plus tôt en après-midi ont été autorisés à retrouver leur demeure en fin de soirée. 

Vers 22h00, le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay, Nicolas Guay, confirmait que l’incendie était maintenant contrôlé, mais qu’il restait toujours des points chauds. « Nous nous sommes assurés que ça ne se propage pas durant la nuit. Le feu est contrôlé dans son endroit initial », a-t-il précisé. 

Des unités seront envoyées vendredi matin pour mettre totalement fin à l’incendie. 

Saint-Fulgence 

Un deuxième feu de forêt s’est déclaré près du Cap des Roches, à Saint-Fulgence.

La Sûreté du Québec (SQ) et les pompiers sont arrivés sur place vers 13h30, jeudi en début d’après-midi, pour combattre les flammes. 

Au même moment, des résidants étaient évacués et reconduits au centre multifonctions de Saint-Fulgence où des bénévoles de la Croix-Rouge leur tenaient compagnie. Toutefois, vers 17h30, « les gens commençaient à réintégrer leur résidence », a indiqué le sergent Louis-Philippe Bibeau de la Sûreté du Québec.  

Des avions de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) ont également été aperçus, survolant les airs pour combattre les flammes. Elles étaient toujours présentes en fin d’après-midi. 

À 17h30, la SQ était toujours sur place pour assurer une présence et pour sécuriser les citoyens.  

Selon les dernières informations inscrites sur le site de la SOPFEU en fin de soirée, vers 22h30, l’incendie était contenu.

L'incendie à La Baie est toujours en cours, au moment d'écrire ces lignes.

Arvida

Un troisième incendie s’est également déclaré en fin d’après-midi sur le boulevard Mellon, à Arvida. 

Selon le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay, Martial Gagné, il s’agissait d’un incendie mineur qui a pris naissance dans le paillis. 

Les flammes ont rapidement été contrôlées.

Saint-Bruno


(AMG) Des travaux sur les rails du chemin de fer du CN sont à l’origine d’un feu de broussaille à Saint-Bruno. Le feu, qui s’est déclaré vers midi, s’étirait tout le long du chemin de fer, décrit Jacky Piquette, chef aux opérations du Service de prévention des incendies d’Alma. « Des tisons sont tombés dans le champ et le feu s’est propagé en parallèle avec le chemin de fer. »

Le brasier a été maîtrisé vers 14 h 30. Quatre casernes de pompiers ont été appelées sur place, soit les casernes de Saint-Bruno, d’Alma, d’Hébertville et d’Hébertville-Station.

L'incendie à Saint-Bruno a été maîtrisée par les pompiers.

Au moins une vingtaine de pompiers ont participé à l’opération.

Sainte-Monique

À 12 h 52 un autre incendie a pris naissance, cette fois dans le secteur de Sainte-Monique. « Le feu de broussailles s’est déclaré le long de la rivière Péribonka et a pu être éteint vers 14 h 30 », raconte Jacky Piquette.

Ce dernier insiste sur l’indice d’inflammabilité élevé.

« C’est très inflammable actuellement. C’est strictement interdit de faire des feux à ciel ouvert. »