Faux émoi pour Hélène Martineau

Aucun développement marquant n'est survenu, jeudi, dans l'enquête sur la disparition de la Jonquiéroise Hélène Martineau, même si la découverte d'un chandail féminin dans la rivière Saguenay a suscité un bref émoi parmi la population.
Un pêcheur a trouvé le vêtement dans l'eau, près du pont Sainte-Anne. Un technicien de la Sûreté du Québec (SQ) a été dépêché sur les lieux, mais tout lien avec la femme de 48 ans, vue pour la dernière fois le 12 avril, a été écarté rapidement. Même si les enquêteurs ne sont plus sur le terrain, devant la résidence de Mme Martineau à Arvida, leur travail se poursuit avec constance.
« Il est possible que d'autres opérations de recherche soient organisées éventuellement », avance le sergent de la SQ, Jean Tremblay, mais les éléments recueillis dans les derniers jours doivent être auparavant analysés.
Mercredi, des plongeurs et un profileur géographique et criminel ont notamment été sollicités. Toute information sur ce dossier peut être communiquée à la Centrale d'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.