Michel Girard multirecidivisteLe dossier de Michel Girard, 48 ans, compte dix antécédents de conduite avec les facultés affaiblies.

Facultés affaiblies: Michel Girard coupable une 10e fois

Multirécidiviste de l'alcool au volant, Michel Girard, de Chicoutimi, enregistre des plaidoyers de culpabilité pour sa 10e accusation de conduite avec les facultés affaiblies et une sixième conduite pendant une interdiction. Il prendra éventuellement le chemin du pénitencier pour plusieurs années.
L'homme de 48 ans devait subir son procès, mardi matin, mais a fait savoir à son avocat, Me Olivier Théorêt, de l'Aide juridique, qu'il voulait régler ses différends avec la justice.
Le juge Paul Guimond a enregistré le plaidoyer de culpabilité de Girard, qui a reconnu avoir conduit avec un taux d'alcool dans le sang de .271 et de .284 le soir du Jour de l'an 2017. Il a aussi avoué avoir fait fi de ses deux interdictions de conduire à vie entre le 1er juillet 2015 et le 1er janvier 2017 en utilisant le véhicule de sa conjointe à plusieurs reprises.
Une suggestion commune pourrait être faite au magistrat et elle pourrait osciller autour de 60 mois de pénitencier.
« Il faut s'attendre à une gradation de la peine. Il avait eu 47 mois la dernière fois », a mentionné Me Théorêt.
Girard a été arrêté le soir du 1er janvier 2017 à la suite de la dénonciation de sa nièce, lors d'une fête de famille. Girard a voulu quitter avec son véhicule, mais les membres de la famille s'y sont opposés. Malgré tout, l'individu y est parvenu, obligeant son fils et sa nièce à communiquer avec les services d'urgence.
Les policiers de Saguenay sont arrivés au domicile de l'accusé et ont noté que celui-ci venait à peine d'arriver. L'homme était déjà couché. Il s'est levé et a demandé aux agents de partir, car ils n'avaient pas de mandat. Il a finalement été arrêté.
Michel Girard est incarcéré depuis le 3 janvier. Il connaîtra sa sentence le 5 septembre. Il est déjà certain que la peine sera plus élevée que sa dernière sanction de 47 mois, en 2011. Le juge Guimond a aussi prononcé une troisième interdiction de conduire à vie.
Girard a été condamné en 1991 pour cinq dossiers de conduite avec les facultés affaiblies et a récidivé, notamment en 1993, 1995, 2007 et 2011. « J'espère que mon client va comprendre. Il souffre d'une maladie, l'alcoolisme, et il tente d'y remédier. Il va suivre des thérapies durant sa détention. Il veut s'en sortir et il s'en veut pour ce qu'il a fait », note Me Théorêt.