Facultés affaiblies: cinq arrestations à Saguenay

Les comportements répréhensibles réapparaissent avec le déconfinement. Le Service de police de Saguenay a procédé à cinq arrestations pour conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue au cours de la fin de semaine.

Samedi, à 1h34 du matin, les policiers ont reçu des appels dénonçant un homme qui circulait à haute vitesse sur la route Coulombe à Shipshaw. Les policiers ont intercepté l’individu qui roulait à 142 km/h dans une zone de 90 km/h. L’homme a soufflé deux fois 0.19.

Plus tard dans la nuit, à 3h22, des citoyens ont dénoncé un individu qui venait de prendre son véhicule à la sotie d’un bar du centre-ville de Chicoutimi. Des personnes sur place avaient tenté de l’en dissuader, sans résultat. L’homme de 70 ans a été intercepté au coin du boulevard Sainte-Geneviève et de la rue Deschamps à Chicoutimi-Nord. Il a soufflé un taux légèrement supérieur à la limite permise de 0.08. 

Un peu plus tard, à 4h54, les policiers ont aperçu un véhicule circulant très lentement en sens inverse au coin du boulevard du Royaume et de la rue Angers à Jonquière. Une fois l’homme intercepté, ils se sont aperçus qu’il présentait des symptômes de facultés affaiblies par la drogue. 

Samedi, à 22h15, les policiers ont été appelés pour une sortie de route sur le boulevard du Royaume. Sur place, ils ont constaté que la femme de 28 ans derrière le volant avait les capacités affaiblies par l’alcool. Elle a soufflé des taux de 0.20 et 0.19.

Finalement, dimanche matin, à 1h28, les policiers ont été à nouveau appelés pour une sortie de route, cette fois, face au manège militaire sur le chemin de la Réserve à Chicoutimi. Le conducteur de 21 ans présentait des symptômes de conduite avec les facultés affaiblies par la drogue. L’individu a été arrêté, puis relâché sous promesse de comparaître. 

Toutes ces personnes ont été arrêtées, puis relâchées sous certaines conditions. Elles comparaîtront devant un juge au cours des semaines à venir.