tornade hebertville

Éole fait des ravages

Un phénomène météorologique a causé beaucoup de dommages à Hébertville, dans le secteur du mont Lac-Vert, dimanche après-midi. Plusieurs maisons ont été détruites sur la rue de l'Érablière et dans le rang Saint-André, de nombreuses toitures ont été endommagées et des arbres ont été arrachés.
Selon des résidants, ce serait une tornade qui a causé les dégâts. Toutefois, les météorologues d'Environnement Canada ne sont pas en mesure de confirmer le phénomène météorologique. D'après la Sûreté du Québec (SQ), l'événement a eu lieu vers 15 h 50.
« Je pense que c'est une tornade. Dans l'espace de 45 secondes, tout s'est produit. Il s'est mis à venter, c'est devenu très noir. On voyait les arbres lever et tourner dans les airs. 45 secondes plus tard, c'était terminé », affirme une citoyenne qui habite le secteur, Isabelle Tremblay.
« Ç'a vraiment été bizarre. On entendait un gros bruit. Au début, on pensait que c'était la télévision, parce qu'il n'y avait rien à l'extérieur. Quelques secondes plus tard, il y a eu de gros vents. C'était un peu comme les tornades qu'on voit dans les films. Il ventait de l'est, et en moins d'une seconde, il s'est mis à venter de l'ouest. C'était vraiment impressionnant et très violent. Tout est dévasté, et ça n'a pas duré une minute », ajoute un autre citoyen qui a assisté au phénomène, Pierre Pilote. 
Selon Isabelle Tremblay, au total, les forts vents ont occasionné plus d'un million de dollars de dégâts.
Sa voisine, Marie-Hélène Martel, est du même avis. « Ç'a été fulgurant. Les toitures sont endommagées. Le toit et le plancher du pavillon de mon beau-frère, qui habite à côté, ont revolé 50 pieds dans les airs. C'est impressionnant ! », mentionne-t-elle.
Heureusement, personne n'a été blessé, et les dégâts sont surtout matériels. La rue de l'Érablière a été bloquée pendant plusieurs heures par les policiers de la Sûreté du Québec et par les pompiers d'Hébertville. Une ambulance s'est également déplacée sur les lieux. Le rang Saint-André, en direction de Larouche, a également été bloqué par les pompiers.
« On ne se rend pas compte à quel point ça peut être dangereux et que ça peut être violent. Heureusement, personne n'a été blessé. Celui dont le chalet a été détruit, c'est vraiment dommage pour lui, parce qu'il l'a tout monté pièce par pièce. Mais s'il avait été dans sa maison, il n'aurait pas eu le temps de s'en sortir », affirme Pierre Pilote.
Les vents ont également déraciné de nombreux arbres sur le mont Lac-Vert. Un cycliste se trouvait dans la montagne au même moment, mais il a réussi à s'en sortir sans blessures. D'après M. Pilote, les citoyens ont été chanceux dans leur malchance, puisque le temps très chaud et humide en a découragé plus d'un à aller se promener sur le mont. 
« Normalement, je suis toujours dans la montagne. Nous avons été chanceux qu'il fasse chaud et humide, parce que ç'a aurait pu être vraiment pire », ajoute le citoyen. 
Solidarité citoyenne
D'après Pierre Pilote, les résidants de la rue de l'Érablière sont comme un petit village. Il raconte que tout de suite après la présumée tornade, les citoyens se sont tous retrouvés à l'extérieur pour s'assurer que personne n'avait été blessé.
« Tout le monde était inquiet pour tout le monde. On s'en faisait plus pour nos voisins, sachant qu'on était correct. Je suis allé voir en face, et à côté », mentionne-t-il.
D'ailleurs, lors du passage du Quotidien, les résidants s'entraidaient pour nettoyer les terrains, les toitures, et faire le tour des dégâts, malgré la pluie persistante.
Ailleurs dans la région
Ailleurs au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la SQ mentionne des dommages causés par des orages violents et des vents forts, possiblement une tornade, dans les secteurs de Saint-Charles-de-Bourget et à L'Ascension. À cet endroit, une toiture a également été arrachée.
Par ailleurs, à différents endroits à Jonquière, Larouche et Kénogami, la SQ et la Sûreté publique de Saguenay (SPS) mentionnent de nombreux arbres brisés ou tombés sur les routes. Plusieurs pannes de courant ont également été signalées dans ces secteurs. Selon la SPS, Hydro-Jonquière était sur le terrain en soirée dimanche pour rétablir la situation.
D'après des vidéos et des images publiées sur la page Facebook de Météo Chicoutimi, de la grêle est tombée sur le secteur de Larouche.
Au Québec, une habitation à Saint-Anne-du-Lac, dans les Laurentides, a également été détruite par des vents violents. Environnement Canada ne confirme aucune tornade dans la province, mais plusieurs alertes de veille d'orages violents sont en vigueur un peu partout.
Pierre Pilote
Isabelle Tremblay
Tornade à confirmer
Environnement Canada n'est pas en mesure de confirmer si le phénomène météorologique qui a causé plusieurs dommages à Hébertville et à d'autres endroits dans la région, dimanche, est une tornade.
D'après la météorologue Julie Deshaies, les équipes d'Environnement Canada sont à l'étape de la cueillette d'information. Les constats et les confirmations devraient être annoncés lundi ou au courant de la semaine.
« On a plusieurs vidéos, photos et rapports à propos du phénomène météorologique. On est en train de les analyser pour déterminer si on envoie un enquêteur sur place pour qu'il confirme ou non s'il s'agit d'une tornade », mentionne-t-elle, jointe au téléphone en soirée dimanche.
Selon Mme Deshaies, les enquêteurs d'Environnement Canada se fieront au visuel que les gens ont pris du phénomène météorologique, en plus d'analyser la façon dont les dégâts sont disposés, pour vérifier si ça concorde avec les dommages causés par une tornade.
« La confirmation peut être assez rapide, si on a beaucoup de photos et de vidéos claires qui montrent bien ce qui s'est passé », ajoute Julie Deshaies.
Pour ce qui est du reste de la province, aucune confirmation de tornade n'a encore eu lieu. Des évaluations sont toutefois en cours. Selon la météorologue, de nombreux dégâts ont eu lieu dans les Laurentides et en Mauricie, entre autres.