Le président de Centrem, Yannick Tremblay, confirme avoir été victime de vols répétés.

Enquête de la SQ chez Centrem

Les policiers de la Sûreté du Québec mènent une enquête à la suite de plusieurs vols commis à l’entreprise Centrem d’Alma.

Les faits se seraient déroulés au courant de la dernière année à l’entreprise de récupération de la rue des Pins.

Le sergent Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec, a confirmé la tenue d’une enquête sans toutefois en préciser les motifs. Même son de cloche de la part du président de Centrem, Yannick Tremblay, qui s’abstient de commenter davantage. 

« On est encore à évaluer les pertes. On s’est aperçu de certaines choses, de quantités manquantes. On ne se doutait pas qu’on se faisait voler. Nous en sommes à évaluer les quantités manquantes », précise-t-il. 

M. Trembay refuse de s’avancer quant à un potentiel montant de pertes. Selon des informations non confirmées et obtenues par Le Quotidien, les biens volés pourraient représenter 100 000 $. Questionné quant au matériel volé, le président du Groupe Demex Centrem se contente d’affirmer que le cuivre fait partie des matériaux qui disparaissent rapidement.